invendus alimentaire
Le défi zéro déchet

Invendus alimentaire : nous mangeons du périmé et alors ?

10 millions de tonnes de nourriture consommable gaspillées en France par an 1, ce n’est plus possible. Une action zéro déchet sous-estimée, bonne pour la planète et pleine de sens concerne les invendus de l’alimentaire ! Pourquoi récupérer ces invendus alimentaire ? Quels sont ceux à privilégier ? Comment faire pour récupérer facilement des invendus dans l’alimentaire ? A la fin de cet article, vous n’aurez plus peur des « dates courtes » et vous ne jurerez que par l’antigaspi en faisant vos courses !

Pourquoi récupérer les invendus alimentaire ?

Le gaspillage alimentaire en France et dans le monde

gaspillage alimentaire
Les fruits et légumes représentent une grosse part de gaspillage alimentaire

D’après l’ADEME, chaque année en France ce ne sont pas moins de 10 millions de tonnes de nourriture consommable qui sont gaspillées. En 2020, notre pays s’est engagé à réduire de moitié ce chiffre aberrant quand on sait à quel point la famine et la précarité touche de nombreux foyers dans le monde.

Le gaspillage alimentaire désigne « Toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à un endroit de la chaîne alimentaire est perdue, jetée, dégradée ». Ainsi, on retrouve du gaspillage alimentaire depuis la récolte quand les pommes ne respectent pas les calibres, jusqu’à notre réfrigérateur quand on jette un yaourt dont la date de péremption dépasse de 2 jours.

Les dates de péremptions mal maîtrisées et les grandes quantités d’invendus alimentaire des grandes surfaces sont ainsi en majeur partie responsables des chiffres évoqués plus hauts.

Pas beaux, un peu passés mais tous bons !

fruits et légumes invendus alimentaire car moches
Exemple de fruits et légumes que nous avons récupérés car moches et invendables

Qui n’a jamais fait ça en faisant les courses :

  • Tâter tous les fruits et légumes pour prendre celui qui semble le plus frais
  • Écarter une carotte à la forme bizarre pour choisir sa cousine bien droite
  • Aller fourrer son bras au fond du réfrigérateur pour prendre le pack de yaourts à la date « la plus longue »
  • Sortir 4 boîtes de biscuits de l’étagère pour prendre celle du fond
  • Prendre un produit frais, voir qu’il reste 3 jours conseillés avant de le manger, puis le reposer « au cas où ».

On l’a tous fait et nous les premiers ! C’est même comme ça que j’ai appris à faire les courses étant petite « prend toujours les produits du fond ! ». Le problème est que si nous faisons tous ça, pour une question d’apparence (un légume moche, un yaourt qui arrive à date le lendemain), les distributeurs répondent à nos attentes. Alors, ces produits tomberont dans les invendus alimentaire et seront probablement jetés, bien que consommables.

C’est comme ça que des calibres sont rentrés dans les normes de sélection pour la distribution d’aliments. De nombreux fruits et légumes ne répondant pas à la norme sont écartés de la course avant même d’avoir pu tenter leur chance sur les étals !

Nous avons appris à remettre en question ces « normes de consommation ». C’est comme ça que nous avons appris à manger du périmé, du moche et du pas très beau. Rassurez-vous, on ne met pas notre santé en danger, pour comprendre notre fonctionnement, je vous renvoie vers la 2e partie de cet article 😊.

Un invendu pas perdu = un budget courses qui diminue

faire des économies en achetant des vêtements d'occasion

Forcément, question de principe, les distributeurs ne peuvent pas vendre un produit extra frais au même prix qu’un produit à date courte ou un peu flétri.

Les autres lecteurs ont aussi aimé :  Comment fabriquer ses mouchoirs en tissu facilement et sans couture ?

Souvent, si ces invendus alimentaires ne sont pas éliminés du rayon, ils sont proposés au rabais ! Ainsi, nous faisons chaque mois de grosses économies sur notre budget courses en privilégiant les invendus. Pour tout vous dire, lorsque j’étais étudiante à Paris où la vie est très chère, je ne me fournissais que comme ça. J’utilisais alors des applications spécifiques pour faire le plein de nourriture facilement, je vous en parle dans la 3e partie de cet article 😉.

Les types d’invendus alimentaire les plus courants

Voici quelques conseils sur le type d’invendus alimentaire que vous pouvez sauver de la poubelle !

Les fruits et légumes moches

carottes dans les invendus alimentaire
Carottes tordues et non conformes

Vous n’imaginez pas la quantité phénoménale de fruits et légumes « moches » qui sont jetés chaque jour dans l’industrie alimentaire. Aussi choquant que cela puisse paraître, c’est aussi le cas dans le bio ! William travaille actuellement pour un magasin bio où il sauve in extremis des salades, des oranges ou autres fruits et légumes de la poubelle car il ne faut pas que les clients les voient…

Une carotte tordue, un chou un peu ouvert, une tomate un peu plus molle, une pomme légèrement tachée… Bref ces légumes moches, ces gueules cassées, ces oubliés du rayon fruits et légumes, ces minorités opprimées du végétal méritent mieux que la poubelle ! (Oui je m’emporte un peu, mais le gaspillage alimentaire me tient à cœur).

La prochaine fois, dites vous que si vous ne prenez pas cette carotte à 2 jambes ou cette tomate toute boursouflée pas vraiment ronde, personne ne les prendra.

Pour les récupérer à moindre prix, j’en parle dans la partie suivante de l’article 😉.

Les produits à date courte

yaourt avec dlc courte
Exemple d’un yaourt végétal à date courte, DLC dépassée

Rassurez-vous, manger des invendus de l’alimentaire ne veut pas dire manger avarié ou risquer une intoxication ! Tout d’abord il faut connaître la différence entre une « Date Limite de Consommation » ou DLC et une « Date de Durabilité Minimale » ou DDM 2 :

  • Date Limite de Consommation : cette date est repérable à la mention « A consommer jusqu’au + date » et concerne souvent les produits se gardant au réfrigérateur. C’est la date au-delà de laquelle les denrées peuvent être microbiologiquement affectées et donc présenter un risque.
  • Date de Durabilité Minimale : on la repère par « A consommer de préférence avant + date ». Grosso modo, ce sont des aliments qui vont perdre de leur qualité gustative ou physique sans pour autant présenter un risque pour la santé.

Cette distinction est élémentaire, puisque nombreux sont ceux à confondre les deux et à jeter à la poubelle quand bien même l’aliment est totalement consommable !

Voici quelques recommandations que nous avons mis en pratique pour consommer certains aliments même après DLC :

  • Toujours faire confiance à votre nez et vos papilles ! Si ça sent une odeur anormale, que ça pique sur la langue ou que vous avez un doute en reniflant, ne prenez pas le risque. C’est particulièrement à propos pour des produits frais.
  • Si un pot au réfrigérateur ou une boîte de conserve semble gonflé, n’y allez pas, c’est fini pour eux.
  • Les yaourts pasteurisés : en général nous les mangeons jusqu’à encore 3 semaines à 1 mois après la DLC sans risque. MAIS, nous sentons toujours l’intérieur ! Si ça pique sur la langue ou que le goût est acide, passez votre chemin.
  • Les œufs : ils sont l’exception puisqu’ils ont une « DRC » ou Date Recommandée de Consommation. Cette date est le plus souvent dans les 28 jours suivant la ponte de l’œuf mais ce n’est qu’une recommandation. Comme pour les yaourts, nous ne nous fions pas vraiment à cette date mais plutôt au test de flottaison ! Késkécé ? C’est très simple :
    • Remplissez un verre d’eau froide et plongez-y l’œuf
    • Si l’œuf coule alors il est bon
    • Si l’œuf flotte et ne touche pas le fond, il n’est plus bon
test flottaison oeuf
Test pour savoir si un œuf est bon. Crédit photo: trucdenana.com

Pensez à manger l’œuf bon dans la foulée car l’eau rend la coquille poreuse et donc perméable aux bactéries.

  • Les gâteaux secs et pâtisseries sans crème : à part manger un aliment rassis, vous ne risquez pas grand-chose.
  • Les fruits et légumes : s’il y a de la moisissure, vous pouvez simplement « amputer » le produit sans jeter la totalité à la poubelle. Si ces invendus alimentaires sont mous ou « tapés », pensez à en faire de la soupe ou de la compote !
  • Le lait végétal ou animal : fiez-vous à votre nez 😉
  • Les produits secs comme le riz, les pâtes, la farine, les légumes secs : pas de péremption, vous pouvez y aller sans risque et les garder très longtemps.
produits secs non périssables
Les légumes secs, le riz, les pâtes ne périment pas et peuvent se conserver longtemps

Il est important de mentionner que certains aliments comportent des DDM mais ne périment pas :

  • Le sucre
  • Le miel
  • Le café
  • Les épices
  • La maïzena
Les autres lecteurs ont aussi aimé :  Que faire du marc de café ? 15 utilisations zéro déchet

Pour résumer, n’ayez pas peur des dates courtes sur les invendus alimentaire, vous pourrez bien souvent encore les consommer et sinon les congeler au cas où !

Les invendus alimentaire à cause de l’emballage

Enfin, certains produits ne sont pas vendus, non pas à cause d’une date un peu courte mais bien à cause d’un emballage non conforme. Malheureusement, c’est le magasin qui décide s’il les met de côté en « casse » ou s’il les propose à la vente. Si l’emballage est ouvert et occasionne une possible contamination du produit, il ne peut pas être vendu. Par contre s’il s’agit juste d’une erreur d’impression, ou d’un défaut, l’aliment à l’intérieur est parfaitement sain.

Les applications pour des paniers antigaspi

Comme promis au début de cet article, voici quelques-unes de nos applications préférées pour sauver des invendus alimentaires de la poubelle et faire un geste zéro déchet ! A noter que dans la plupart de ces applications, vous achetez un panier antigaspi surprise. C’est-à-dire, que le contenu du panier dépend des invendus du jour et varie d’un jour à l’autre.

Too good to go

application antigaspi too good to go
Too Good To Go application mobile

C’est la première application anti gaspillage alimentaire que j’ai testé. Il vous suffit d’indiquer votre localisation et l’application vous propose une sélection d’enseignes autour de vous pour sauver des invendus de la poubelle. On y retrouve des boulangeries, des supermarchés, des restaurants, des primeurs, etc…

  1. Vous choisissez l’enseigne qui vous intéresse
  2. Vous sélectionnez le nombre de paniers surprises voulus
  3. Vous notez le créneau horaire pour le récupérer (un peu contraignant car imposé mais c’est souvent en rapport avec la fermeture du magasin)
  4. Vous vous pointez à l’heure de récolte de votre panier

J’aime beaucoup varier les plaisirs avec cette application. Suivant nos besoins, nous pouvons choisir de sauver des invendus alimentaires dans une boulangerie ou chez un primeur. De plus, vous avez toujours la surprise, c’est un peu comme un petit cadeau où l’on ne sait pas ce qu’il y a dedans ! A noter que ça implique de savoir improviser les repas pour cuisiner ce que vous récupérez. Dans tous les cas, les paniers dépassent rarement 5 ou 6 € et sont toujours bien fournis !

Phenix

phenix application mobile antigaspi
Phenix l’application mobile anti gaspi pour récupérer les invendus alimentaire

J’ai découvert Phenix en habitant sur Paris car à l’époque Too good to go ne me proposait pas de récupérer des fruits et légumes spécifiquement. Phenix permet de filtrer le type d’aliments qu’on souhaite récupérer. Ainsi, avec le filtre « végétarien » je peux éviter la mauvaise surprise de me retrouver avec une côte de bœuf. On peut aussi mettre un filtre « bio », « halal », « fruits et légumes seulement », « viennoiseries », …

De même que Too good to go, on choisit un type de panier puis on le récupère chez le commerçant à la tranche horaire indiquée lors de la réservation.

HopHopFood

hophopfood application solidaire contre le gaspillage alimentaire
HopHopFood application solidaire contre le gaspillage alimentaire

HopHopFood est un peu particulière car elle vous permet de faire un geste antigaspi et solidaire en tant que particulier ou qu’entreprise. Par exemple, si vous avez des produits alimentaires que vous n’allez pas consommer (exemple un panier d’invendus alimentaire que vous n’allez pas manger car pas végétarien), vous pouvez les donner à quelqu’un dans le besoin via une rubrique ou via un garde-manger solidaire listé dans l’appli. Les entreprises et restaurants peuvent aussi devenir « magasins solidaires ».

Les autres lecteurs ont aussi aimé :  5 déchets à utiliser comme engrais naturel pour vos plantes !

Bien sûr, chacun peut collecter des invendus alimentaires ou des produits donnés entre particuliers.

Il existe d’autres nouvelles applis que nous ne connaissons pas bien alors je ne préfère pas les évoquer ici. Pour ce qui concerne Too Good To Go et Phenix, vous pouvez y aller les yeux fermés 😊. Si vous n’êtes pas trop adeptes des applications, rendez-vous dans la partie suivante pour d’autres conseils 😉.

Comment récupérer les invendus dans les magasins ?

Comme nous l’avons expliqué plus haut, nous récupérons beaucoup d’invendus alimentaires mais pas nécessairement avec les applications mobiles. Voici quelques trucs et astuces pour lutter contre le gaspillage alimentaire et faire des économies au passage !

Le coin gueules cassées/compote pour les fruits et légumes moches

légumes et fruits invendus
Repérer le coin « légumes moches » ou « compote »

De plus en plus de magasins ou primeurs réservent un étal spécifique aux fruits et légumes moches au lieu de les jeter. La prochaine fois que vous faites vos courses, allez faire un tour dans le coin des « gueules cassées » ou de la « compote ». N’hésitez pas à demander à un employé du magasin si vous ne les trouvez pas. Ces fruits et légumes à consommer rapidement ou qui ne seront pas souvent achetés peuvent être à moitié prix !

Attendre le soir pour récupérer un max d’invendus de l’alimentaire

Les invendus alimentaire du jour sont souvent établis en fin de journée. Ainsi, en faisant vos courses dans la dernière heure d’ouverture du magasin, vous avez plus de chances d’en récupérer en quantité. Certaines enseignes comme les boulangeries, ne peuvent pas remettre en vitrine les pâtisseries, pains et viennoiseries du jour le lendemain. Ces aliments qui leur restent sur les bras sont alors au rabais le soir, car dans tous les cas ils vont finir à la poubelle.

Le coin antigaspi des -20% ou -30%

Yaourt au soja en réduction car invendu alimentaire
Les invendus de l’alimentaire sont souvent à prix réduits

Au même titre que les fruits et légumes moches, les dates courtes sont souvent rassemblées au même endroit dans un coin « antigaspi ». Ce coin des invendus alimentaires affiche alors des réductions de prix intéressantes. Vous y trouverez de tout : yaourts, œufs, fromages, gâteaux…

Demander !

Si aucun des points précédents ne s’applique à votre situation, n’hésitez pas à prendre votre courage à 2 mains et à demander ! On a toujours peur de paraître pour un pique assiette ou de déranger, mais ça ne plait pas plus aux magasins alimentaires de jeter des palettes entières d’invendus alimentaire. Vous n’avez rien à perdre à demander à un commerçant si par hasard il aurait des invendus à vous refiler.

Bonus extrême : le dumpster diving pour des invendus gratuits

Qu’est-ce donc que cette pratique encore ? Elle va en choquer plus d’un, alors asseyez vous bien. Vous êtes prêts ? Le dumpster diving est le fait de littéralement faire les poubelles pour récupérer la nourriture consommable jetée par les enseignes de distribution. Ça peut paraître sale et décalé, voire vraiment en marge de la société et pourtant nombreuses sont les enseignes allant à la case poubelle sans se poser la question.

Cette pratique est plus répandue outre-Atlantique, et il faut faire attention car cela peut être illégal sous certaines conditions. Nous ne vous invitons pas à le faire tête baissée, renseignez vous toujours pour être en règles !  

En résumé : récupérer les invendus alimentaire pour diminuer ses déchets

Pour conclure, il ne faut pas toujours se fier aux apparences dans l’alimentaire car beaucoup d’invendus alimentaire sont encore consommables ! Alors lors de vos prochaines courses, donnez leur chance aux légumes moches, aux produits à dates courtes ou aux paniers antigaspi surprise !

Et vous vous récupérez déjà des invendus alimentaire ? Dites nous tout dans les commentaires !

Sources

  1. ademe.fr
  2. https://agriculture.gouv.fr/comment-conserver-les-aliments-dlc-ddm-quelle-difference
Si vous avez aimé ce contenu, vous êtes libre de le partager ! :)

Laisser un commentaire