rasoir et blaireau
Le défi zéro déchet

Le rasoir de sûreté : Écolo, simple et efficace !

Saviez vous que dans notre salle de bain, nous avions tous un ustensile dont on se sert tous les jours, mais meurtrier pour votre peau ET pour l’environnement ?! Notre coupable du jour : le rasoir jetable et son complice… Le rasoir multi-lames avec recharges ! Ils sont responsables de nombreux déchets liés à notre hygiène corporelle. Mais alors, comment faire pour se raser de manière écologique ? On vous présente le rasage zéro déchet avec notre 14e alternative, un objet minimaliste sans artifices: le rasoir de sûreté !

Le rasoir de sûreté qu’est-ce que c’est ?

Le rasoir de sûreté est un outil plus précis et maniable. On peut très bien s’en servir pour dessiner les contours d’une barbe ou bien pour raser l’ensemble du corps. Pour la petite histoire, le rasoir de sûreté est le successeur du rasoir droit, le fameux rasoir « coupe-choux ». Il fut inventé en 1880 par la compagnie américaine Kampfe Brothers (1). Nos arrières arrières (voire plus loin) grands-pères s’en servaient déjà !

Il se compose d’un manche et d’une tête muni d’une lame. La lame peut avoir deux côtés tranchants Double Edge (DE) ou un seul côté tranchant Single Edge (SE).

Mais pourquoi revenir un objet aussi old school ? Ce n’est parce qu’on adore le vintage, mais bien parce que ce type de rasoir est une bonne alternative aux rasoirs classiques. En effet, il possède de nombreux avantages économiques, écologiques et de performance. On va tenter de vous convaincre !

rasoir de sûreté

Un rasage de qualité avec un rasoir de sûreté

Vous connaissez peut-être l’expression qui dit « Être affûté comme une lame de rasoir ». Avec notre petit rasoir inventé il y a plus de 100 ans, la règle se confirme ! Un des avantages d’utiliser le rasoir de sûreté est qu’il procure un grand confort d’utilisation. Son tranchant permet une coupe de près sans abîmer la peau. On a donc un rasage précis grâce à sa lame unique qui tranche le poil et ne l’arrache pas. En effet, c’est l’un des points faibles du rasoir multi-lames avec des poils parfois arrachés. De même, pour le rasoir électrique qui peut rater des poils lors de son passage sur la peau.

Le rasoir réutilisable provoque moins d’irritations qu’un rasoir classique car il nécessite moins de passages répétés sur la zone à raser. Utilisé avec une crème à raser adaptée, il diminue largement le risque de poils incarnés.

On en a pour son argent

homme qui se rase
Les rasoirs jetables abîment fortement la peau !

Et c’est là que le rasoir de sûreté marque encore des points. Fabriqués avec des matériaux durables, il peut durer toute une vie voir même se transmettre de générations en générations (quand vous aussi vous serez arrière arrière grands-parents !). Avec ce rasoir pas de risque de casse comme les rasoirs multi-lames et leur composition plastique.

Un autre aspect économique non négligeable sont les lames pour le rasoir de sûreté. Ces dernières sont en métal et ont la particularité d’avoir la même durée de vie que les recharges multi-lames, tout ça, pour un prix beaucoup moins élevé. Si on prend notre « super » gilette quadruple lame fusion mach 3000 (oui les promesses commerciales nous emmènent dans la stratosphère, rien que ça !), les recharges sont horriblement chères et encore plus pour une utilisation quotidienne. Il faut compter une vingtaine d’euros pour des packs de 8 lames voir 30 euros pour les rasoirs de « haute qualité » des grandes marques du rasage…

Soit on économise les lames, soit le nombre de rasages ! Malheureusement, la barbe de bûcheron et les jambes duveteuses ne plaisent pas à tout le monde… Le coût de ce type de recharge pousse le consommateur à « rentabiliser » jusqu’au bout ses lames. Une mauvaise habitude qui abîme la peau ! En effet, un rasage avec une lame émoussée provoquera plus d’irritations et de coupures. A méditer !

A titre de comparaison, les lames pour rasoir de sûreté vont coûter entre 30 et 60 centimes, sachant que la lame a la même durée de vie qu’une multi-lames. De plus, il est même possible de trouver des packs de 100 lames pour une dizaine d’euros, on vous laisse faire le calcul du nombre de rasages et de paires de jambes douces avant d’épuiser la boîte !

Conscience écologique et rasage, c’est possible !

rasoir jetable
Le rasoir jetable, une pollution plastique

En France, la production de déchets liés à la cosmétique et à l’hygiène s’élève à plus de 75 000 tonnes par an. Parmi cette production, rien que le rasage dit « jetable » avec les lames jetables, les aérosols de mousse à raser et les emballages représentent 20 000 tonnes (2) en production de déchets. Toutes ces données nous montrent l’envers du décor du rasage « jetable » auquel il faut ajouter l’impact de la production des grandes marques de rasage. Comme par exemple, la société BIC qui vend plus de 11 millions rasoirs en plastiques jetables dans le monde.

Oui on revient un peu en arrière en termes d’avancées technologiques dans le rasage. Mais au final, ce ne sont pas les recettes de grands mères et les astuces de grands pères les plus efficaces ? Pour nous c’est 2 grands pas en avant pour l’écologie ! Passer à la méthode traditionnelle de rasage nous propulse directement dans une démarche zéro déchet ! Les rasoirs de sûreté sont des objets durables équipés de lames recyclables contrairement aux lames interchangeables qui compliquent le recyclage à cause de leur composition complexe (métal, plastique et agents chimiques).

Petites astuces pour bien vous servir d’un rasoir de sûreté

Il est vrai que passer au rasoir de sécurité peut être troublant au début, surtout pour ceux d’entre nous qui ont la peau sensible ! Pas de panique, votre séance de rasage ne vas pas se terminer en scène de crime !

Pour ma part, étant grand débutant dans ce type de rasoir, j’ai opté pour un peigne fermé. Il offre un confort et une protection pendant le rasage avec la barre droite, il se distingue parfois avec un motif en forme de vague. Il est tout à fait adapté aux peaux sensibles et il sera l’allié du débutant dans le domaine. Je trouve qu’il est idéal pour un rasage quotidien ou pour les barbes fines. (3)

Voici quelques conseils suite à mon retour d’expérience sur le rasoir de sûreté :

1- Bien choisir sa lame de rasage

Je vous conseille de ne pas louper cette étape comme j’ai pu le faire! J’ai utilisé la première lame fournie avec mon rasoir et je me suis rendu compte qu’elle n’était pas adaptée à mon poil, impactant mon rasage. Expérimentez par vous même ou renseignez vous pour savoir quelle lame est faite pour vous ! Il faut moi même que j’en teste encore.

Lame de rasoir de sûreté
Exemple de lame de rasoir: acier inoxydable avec revêtement platine

2- On y va doucement sur la barbiche !

Tranquillement mais surement est la devise! Faire un rasage traditionnel n’est pas compliqué, il est préférable de faire quelques tests pour prendre le coup de main et se débarrasser de ses vieilles habitudes de rasage. Moi-même je suis passé par là et je vous rassure j’ai toujours eu un visage présentable !


3- Préparer ses pores

Pour ouvrir les pores de votre peau, l’idéal est que la zone à raser soit bien humidifiée. Lors de mon petit rituel, je commence par prendre une douche pour profiter de la combinaison humidité/vapeur pour bien ouvrir mes pores.


4- Savonner sa barbe

On utilise une crème ou un savon à raser de préférence hydratant pour diminuer le risque d’irritations. On applique une bonne quantité à l’aide d’un blaireau ou à la main sur la zone qu’on souhaite raser. Le but est de faire ressortir le poil ce qui permet un rasage doux. Vous pouvez trouver ce genre de produits dans pas mal de boutiques portées sur le zéro déchet ou sur les cosmétiques naturels.

Application d'une crème de rasage hydratante
Application d’une crème de rasage hydratante

5- Mouiller son rasoir

Avant de commencer le rasage, rincez la tête de votre rasoir à l’eau chaude et faites de même après chaque passage pour enlever l’accumulation de poils et de crème de rasage sur votre lame. Si vous ne le faites pas, ce sera tout de suite moins pratique…

Rincer sous l'eau le rasoir de sûreté
Rincez votre rasoir de sûreté entre plusieurs passages

6- Se raser dans le sens du poil

Lorsqu’on débute avec le rasoir de sûreté, il faut privilégier un rasage dans le sens du poil et non dans le contre-sens. C’est tout d’abord meilleur pour la peau mais c’est aussi plus confortable. Quand vous serez devenu maître en rasage, vous pourrez alors faire un second passage à contre-sens du poil pour une finition plus précise.

7- Bien tenir son rasoir

Pour un rasage optimal, il est recommandé de tenir le rasoir avec un angle de 30° par rapport à votre peau. Mais pourquoi donc vous dites-vous ? Tout simplement parce que si l’angle est trop élevé, la garde de votre rasoir empêchera un rasage de près. Au contraire, avec un angle trop faible, la lame sera plus exposée et va donc provoquer des petites entailles. (4)

Alors je vous rassure, je n’ai pas mon matériel de géométrie sur moi quand je me rase, le coup de main se prend avec la pratique !


8- On privilégie les passages courts

Un rasoir de sûreté n’a pas de tête pivotante comme les rasoirs modernes. Ainsi, privilégiez les passages courts et lisses aux passages longs, notamment sur les parties fines et osseuses comme par exemple les genoux ou la mâchoire.


9- Pas de pression !

On ne vous parle pas d’une séance de méditation pour décompresser avant le rasage ! Cela fait partie également de votre apprentissage dans le rasage traditionnel : la maîtrise de la pression que vous mettez sur la lame. Laissez le rasoir glisser en douceur sur votre peau avec peu de pression. Gardez à l’esprit que c’est en appliquant une pression trop forte qu’on se coupe. Pour faire simple, laissez le poids de la tête faire le travail et le tour sera joué !


10- Soigner et bien hydrater sa peau

ATTENTION: ETAPE PRIMMORDIALE. Lorsque vous avez fini, appliquez de l’eau froide sur la peau afin de refermer les pores et surtout d’éviter une éruption cutanée due au rasage. Ensuite, séchez votre peau en tapotant (et non pas frotter) avec une serviette propre. Enfin, vous pouvez appliquez un soin hydratant pour retrouver la douceur d’une peau de bébé.

Pot de crème de rasage

Conclusion

Votre nouvel allié pour un rasage impeccable, écologique et économique: le rasoir de sûreté à tous les coups ! Quand on a le coup de main, on ne peut plus s’en passer.


Et vous, qu’est-ce que vous utilisez pour vous raser ? Dites le nous dans les commentaires ! Et si vous avez des questions sur l’utilisation du rasoir de sûreté, on se fera un plaisir d’y répondre.


Nos sources

  1. Le rasoir, wikipedia.org
  2. S’initier au rasage zéro déchet, Lamazuna
  3. Les différents types de rasoir de sureté, Rasage Classique
  4. Comment se raser au rasoir de sureté, Rasage Classique

Retrouvez toutes nos supers astuces et alternatives zéro déchet dans notre défi zéro déchet !

Si vous avez aimé ce contenu, vous êtes libre de le partager ! :)
  • 1
    Partage

8 Comments

  • mi86331ovh

    Merci pour cet article. Je suis impressionnée par les chiffres : 20 000 tonnes de déchets. Ca vaut le coup de s’y mettre, même pour les filles qui utilise le rasoir ;-).

    • Mélissandre

      Bonjour,

      effectivement les chiffres sont toujours ahurissants pour des objets du quotidien ! Et oui même pour les filles c’est très pratique (je parle en connaissance de cause)

  • nathalie

    Bel article et j’aime beaucoup le design de votre site. Je réfléchissais déjà à opter pour un rasoir de ce type, je suis convaincue, j’espère entrainer mon mari dans l’aventure !

  • macawtacospluto32729

    Merci beaucoup pour ton article. Ca aide d’avoir des pistes concrètes pour aller plus loin dans nos prises de conscience écologique. Et en plus en abordant le tout avec simplicité et humour 🙂 Merci à toi 🙂 audrey

  • Adeline Valentin-Giquel

    Merci pour votre article qui rappel les enjeux écologiques 😉 J’avoue avoir pensé plusieurs fois à me mettre au rasoir de sureté mais la peur de me couper me retenait un peu. Je vais donc y réfléchir plus sereinement et motiver monsieur également.

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement notre guide " Une semaine pour devenir plus écoresponsable "  et tous nos conseils pour réussir votre transition écologique !