acheter des vĂȘtements d'occasion
Consomm'action

Pourquoi vous ne devriez qu’acheter des vĂȘtements d’occasion et oĂč les dĂ©nicher

Pourquoi devriez vous absolument acheter des vĂȘtements d’occasion et ne plus acheter de neuf ? Pourquoi faut-il boycotter la fast fashion ? Enfin, comment fait-on pour trouver des vĂȘtements de seconde main facilement ? Ce sont les questions auxquelles nous rĂ©pondons dans cet article !
En effet, notre 36e alternative zĂ©ro dĂ©chet concerne notre dressing. Depuis plus de 2 ans, nous avons pris la dĂ©cision de ne plus rien acheter de neuf. Avec beaucoup de recul aujourd’hui, nous sommes en capacitĂ© de vous expliquer cette dĂ©cision, mais aussi de vous donner nos meilleurs conseils pour acheter des vĂȘtements d’occasion đŸ˜‰.

Pourquoi arrĂȘter d’acheter du neuf pour son dressing ?

Vous n’ĂȘtes pas encore convaincu par le fait d’acheter vos vĂȘtements en seconde main ? Voici quelques petits arguments qui vous feront peut-ĂȘtre changer d’avis !

La fast fashion pire ennemie de l’écologie

La fast fashion c’est aussi ce que l’on appelle la mode jetable. D’aprĂšs l’ADEME, nous portons nos vĂȘtements moins de 10 fois avant de s’en dĂ©barrasser1. En Europe on se dĂ©barrasse ainsi de prĂšs de 4 millions de tonnes de textiles par an alors qu’un français moyen en achĂšte prĂšs de 10 kg neufs chaque annĂ©e.

Mais pourquoi cela ? Pourquoi on se lasse aussi vite de nos vĂȘtements et veut-on toujours en consommer plus ? Rendez-vous dans la 2e partie de cet article đŸ˜‰.

femme avec des sacs de fast fashion

Avec la fast fashion et le dictat de la mode, on achĂšte, on utilise, on jette. Le problĂšme en dehors de gĂ©nĂ©rer des dĂ©chets ? Le vĂȘtement en lui-mĂȘme est une plaie environnementale. Je m’explique ! Avant de se retrouver sur votre Ă©tagĂšre, votre nouveau vĂȘtement a eu sa petite histoire. Qu’il soit en fibres naturelles ou en fibres synthĂ©tiques, votre t-shirt pĂšse un certain poids en ressources et Ă©nergies utiles Ă  sa fabrication. On estime ainsi que l’industrie textile est le 3e secteur consommateur d’eau dans le monde aprĂšs le blĂ© et le riz 1.

Si seulement il ne s’agissait « que Â» d’eau. Pesticides, gaspillage de ressources, exploitation humaine et animale, pollution des ocĂ©ans, dĂ©charges textiles, 
 La liste est trop longue pour ĂȘtre Ă©crite. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que derriĂšre chaque vĂȘtement neuf se cache son lot d’atteintes humaines, environnementales et animales.

En achetant un vĂȘtement d’occasion, vous court-circuitez le systĂšme ! En effet, en allongeant la durĂ©e de vie de votre vĂȘtement vous Ă©vitez qu’il ne finisse sa course Ă  la poubelle et de participer Ă  la production d’un nouveau. En choisissant de base des vĂȘtements de qualitĂ©, vous pouvez aussi faire en sorte qu’ils continuent leur vie auprĂšs de quelqu’un d’autre. Tout ça rejoint directement les principes de l’économie circulaire.

Préserver son portemonnaie grùce à la seconde main

Une chose est sĂ»re, la seconde main nous a Ă©pargnĂ© bien des dĂ©penses !

Oui, on pouvait se douter de cet argument assez bateau je vous le concĂšde.
Certes, notre transition écologique nous a appris à moins consommer de toute façon.

Et si on voyait les choses diffĂ©remment ? Quand on nous dit « occasion Â» on y associe tout de suite le terme « pas cher Â» puis « mauvaise qualitĂ© Â» ou son petit frĂšre « abĂźmĂ© et tout pourri Â». Quand je dis qu’on fait de sĂ©rieuses Ă©conomies en achetant des vĂȘtements d’occasion, c’est qu’on peut trouver des vĂȘtements neufs d’occasion !

faire des Ă©conomies en achetant des vĂȘtements d'occasion

Des vĂȘtements neufs d’occasion, ce n’est pas un bel oxymore ça ? Et pourtant c’est possible ! Pour la simple et bonne raison qu’on l’a TOUS fait. Quoi donc MĂ©lissandre ?? Lorgner sur cette magnifique veste en vitrine, se dire qu’un peu de couleur ça changerait, payer le prix fort, puis
 Et puis plus rien ! Une fois de retour Ă  la maison, la petite veste flashy va tranquillement rejoindre le dortoir de notre dressing sans avoir Ă©tĂ© portĂ©e une seule fois car tout compte fait, on regrette un petit peu cet achat.

Les autres lecteurs ont aussi aimĂ© :  Comment fabriquer une lessive Ă©cologique ?

Ainsi, vous pouvez acheter des vĂȘtements d’occasion, jamais portĂ©s, des fois encore avec leur Ă©tiquette et pour un prix riquiqui car ils ne sortent pas tous frais du magasin. En plus, on peut (presque) toujours nĂ©gocier sur le marchĂ© de l’occasion đŸ˜‰.

LIRE AUSSI : Pourquoi offrir de la seconde main ?

Acheter des vĂȘtements de seconde main pour un dressing 100% original

Le 2e plus gros problĂšme Ă  notre sens avec la fast fashion aprĂšs le dĂ©sastre Ă©cologique et humain c’est le dictat de la mode. Regardez un petit peu autour de vous, tout le monde est habillĂ© de la mĂȘme façon. On ne saurait mĂȘme pas dĂ©crire une personne que l’on a croisĂ© par ses habits car elle serait quelconque.  

Quand on fouine un peu dans la seconde main pour se vĂȘtir, on peut trouver des pĂ©pites originales introuvables en boutiques. J’ai ainsi dans mon dressing quelques rares petites piĂšces dĂ©nichĂ©es en friperies et dont je suis sĂ»re d’ĂȘtre la seule propriĂ©taire si je sors !

Je me sers aussi de la seconde main quand un article n’est plus disponible en magasin ou date dĂ©jĂ  de quelques saisons passĂ©es.

Apprendre à déconsommer pour une mode durable

Un argument essentiel pour vous faire acheter des vĂȘtements de seconde main, est d’apprendre Ă  consommer autrement. Quand on ne se fournit plus que sur le marchĂ© de l’occasion, cela force Ă  se dĂ©faire de certaines habitudes motivĂ©es et imposĂ©es par l’industrie de la mode. Mais je vous rassure, c’est bon pour vous et pour la planĂšte !

Pourquoi a-t-on toujours envie de neuf ?

t-shirts verts neufs

Aaaah grande question ! Pourquoi achetons-nous compulsivement des articles ? Pourquoi a-ton subitement absolument besoin d’un 25e jean ou d’une 6e paire de baskets ? Pourquoi se lasse-t-on aussitĂŽt de cet achat ?

Parce qu’on nous dit qu’on le peut sans voir les consĂ©quences.
Parce qu’on nous fait croire qu’on le doit.
Parce qu’on nous trompe à le vouloir.

Parce que les grandes marques de la fast fashion changent leurs collections tous les 15 jours avec toujours plus de nouveautés.
Parce qu’elles nous noient sous des vagues de marketing publicitaire et de fausses promotions.
Parce que la société va trop vite.
Parce que l’image et le regard des autres n’a jamais Ă©tĂ© aussi important.

Bref, parce que l’on a oubliĂ© d’acheter sans prendre de recul, sans immĂ©diatetĂ© et sans rĂ©flĂ©chir au besoin assouvi.

Sans vouloir ĂȘtre philosophique, quand on achĂšte d’occasion, on ne peut plus juste cliquer et payer en 4 secondes ! Si l’on cherche quelque chose de prĂ©cis, il va falloir faire des recherches. Puis, peut ĂȘtre mettre en pause cet achat et y revenir. Enfin, se poser la question si on en a vraiment besoin. Et si c’est le cas, ce petit temps de rĂ©flexion, nous apportera une plus grande satisfaction Ă  porter ce vĂȘtement tant recherchĂ© !

La dĂ©marche d’acheter d’occasion force Ă  ralentir et Ă  apprendre Ă  dĂ©consommer ou du moins Ă  acheter en pleine conscience.

La méthode BISOU

meditation apprendre à déconsommer

En parlant d’achat en pleine conscience, et si vous adoptiez la mĂ©thode BISOU la prochaine fois que flashez sur un nouveau manteau ou une nouvelle chemise (mĂȘme d’occasion) ? Bisou ? Qu’est-ce que je raconte encore ? C’est un moyen mnĂ©motechnique rudement efficace dont on se sert pour chaque achat de vĂȘtements d’occasion ou d’autres objets :

  • B comme Besoin : Quel est le besoin interne auquel cet achat rĂ©pond-t-il ? Ici on parle d’un besoin comme la confiance en soi, la compensation de quelque chose, le besoin d’attention etc.
  • I comme ImmĂ©diatetĂ© : Avez-vous besoin d’acheter ce pull maintenant tout de suite ou attendre un petit peu va vous tuer ? Ralentir on a dit đŸ˜‰.
  • S comme Semblable : Pourquoi acheter un nouveau pull si j’ai des sweats qui peuvent remplir le mĂȘme job ? Ou encore, si j’ai dĂ©jĂ  3 jeans, un 4e est-il bien nĂ©cessaire ?
  • O comme Origine : Quelles sont les matiĂšres utilisĂ©es ? D’oĂč viennent-elles et comment ont-elles Ă©tĂ© produites ? Ce petit haut en polyester est certes d’occasion mais il est fabriquĂ© en fibres plastiques Ă  base de pĂ©trole qui vont polluer l’eau Ă  chaque lavage.
  • U comme UtilitĂ© : ConcrĂštement, est-ce que je vais vraiment porter cette Ă©charpe ou est-ce juste une envie passagĂšre ? Ai-je besoin d’une tenue de soirĂ©e qui ne sera portĂ©e qu’à un seul Ă©vĂšnement ?
Les autres lecteurs ont aussi aimĂ© :  Pourquoi choisir la culotte pour les rĂšgles ?

En suivant cette technique, vous changerez totalement votre mode de consommation et surtout vous Ă©viterez les achats compulsifs qui vident le portemonnaie.

LIRE AUSSI : 7 idĂ©es pour recycler ses vieux vĂȘtements

OĂč acheter des vĂȘtements d’occasion ?

Vous ĂȘtes convaincu de tous les avantages d’acheter des vĂȘtements d’occasion ? Super ! Mais au fait on les trouve oĂč les vĂȘtements de seconde main ?

Acheter des vĂȘtements d’occasion sur internet

tĂ©lĂ©phone et ordinateur acheter des vĂȘtements d'occasion

C’est la façon la plus rĂ©pandue aujourd’hui de trouver des vĂȘtements de seconde main. Quand je dis sur internet, j’implique Ă©galement les applications mobiles bien pratiques. On peut avoir peur d’acheter Ă  distance de la seconde main, surtout Ă  des particuliers. C’est pourquoi, voici quelques sites que nous utilisons quand nous cherchons Ă  acheter des vĂȘtements d’occasion facilement et d’autres qui sont jugĂ©s comme fiables :

Les sites spĂ©cifiques Ă  la mode :

  • Vinted : on ne prĂ©sente plus cette plateforme d’achat et revente de vĂȘtements d’occasion. On y trouve beaucoup de choses, l’acheteur et le vendeur sont protĂ©gĂ©s en cas de pĂ©pin. Le seul bĂ©mol est que Vinted est ouvert Ă  l’international, et donc certains articles peuvent ĂȘtre envoyĂ©s depuis le Portugal ou l’Espagne. De plus, j’ai remarquĂ© que l’application envoie Ă©normĂ©ment de notifications ce qui incite fortement Ă  la consommation. NĂ©anmoins, c’est toujours trĂšs pratique quand je recherche un vĂȘtement ou un accessoire de mode prĂ©cis pour faire des Ă©conomies en nĂ©gociant le prix au besoin.

  • Once Again : Cette plateforme de revente de vĂȘtements d’occasion est assez en vogue. Elle propose quasiment exclusivement des vĂȘtements de grands distributeurs de la mode. L’équipe de Once Again rachĂšte directement aux particuliers leurs vĂȘtements aprĂšs avoir fait une sĂ©lection de la marque et de l’état. Puis elle les revend via un dressing en ligne. L’avantage est que vous pourrez y trouver des marques connues Ă  bas prix et en trĂšs bon Ă©tat. Le bĂ©mol est que vous ne pourrez pas nĂ©gocier le prix et que la plateforme ne vend pas de « vieux Â» vĂȘtements (plus vieux de 5 ans) et ils sont issus de marques de la fast fashion. Je n’ai toujours pas bien compris cette condition trĂšs spĂ©cifique d’un point de vue Ă©cologique.

  • Jaiio : J’ai entendu parler de Jaiio trĂšs rĂ©cemment. C’est aussi un site de rachat de vĂȘtements d’occasion puisque vous n’aurez pas d’échange avec un particulier. Les vĂȘtements proposĂ©s sont strictement sĂ©lectionnĂ©s pour ĂȘtre « neufs Â» ou « comme neufs Â». Il n’y a quasiment pas de marques de fast fashion et donc les prix sont plus Ă©levĂ©s. Cependant, ce sont souvent des habits de bien meilleure qualitĂ© donc plus durables. Vous pouvez notamment y trouver des marques haut de gamme ou de luxe.

  • Moom : C’est une application mobile rĂ©cente dont on m’a parlĂ© mais je ne l’ai pas essayĂ©e. On y trouve des vĂȘtements et accessoires d’occasion Ă  la vente ou mĂȘme en don. On peut mĂȘme y faire rĂ©parer des choses dans le but de prolonger la durĂ©e de vie des objets !

  • Vide Dressing : C’est la plateforme d’achat et revente de mode d’occasion de luxe. Pour les fashion addicts de marques de luxe, vous y retrouverez toutes les grandes marques avec des piĂšces uniques. Ce n’est clairement pas notre dada, donc je ne pourrai pas vous donner mon avis dessus.  
acheter des vĂȘtements d'occasion sur internet

Les sites gĂ©nĂ©ralistes :

  • Leboncoin : c’est le site de revente d’occasion entre particuliers ! Vous pouvez y trouver votre prochaine veste de seconde main mais aussi des vĂ©los ou un rĂ©frigĂ©rateur. Si les vĂȘtements y sont de moins en moins prĂ©sents avec la popularitĂ© de Vinted, on y trouve toutefois facilement des chaussures ou des accessoires de mode. Notamment, pour des articles vintages de marques spĂ©cifiques, Leboncoin regorge de pĂ©pites ! La plateforme permet de rĂ©cupĂ©rer des articles en main propre ou bien de se les faire envoyer Ă  distance.

  • Ebay : Anciennement la plateforme maĂźtresse des achats d’occasion avant Leboncoin et Vinted, Ebay n’est pourtant pas totalement tombĂ©e en dĂ©suĂ©tude. La principale diffĂ©rence avec d’autres sites de revente, est que le prix de vente d’un vĂȘtement n’est pas forcĂ©ment fixe. En effet, Ebay est connue pour les ventes aux enchĂšres Ă  travers le monde. Ainsi, vous pourrez trouver des piĂšces de dressing vendues aux enchĂšres. C’est notamment le cas pour des articles de luxe. Le bĂ©mol pour moi est qu’aujourd’hui on y trouve de nombreux vendeurs professionnels qui proposent aussi des vĂȘtements neufs au milieu de la seconde main.

  • Facebook Market Place : Cette fonctionnalitĂ© du rĂ©seau social est assez rĂ©cente et permet d’acheter des vĂȘtements d’occasion au sein d’un rĂ©seau. Il faut bien sĂ»r ĂȘtre inscrit sur le rĂ©seau social pour pouvoir parcourir la plateforme. L’avantage principal est que vous pouvez dĂ©terminer une gĂ©olocalisation et donc rĂ©cupĂ©rer vos articles en mains propre comme Leboncoin. Tout en restant sur Facebook, il existe aussi de nombreux groupes Facebook dĂ©diĂ©s Ă  la revente de vĂȘtements d’occasion selon les villes et dĂ©partements. C’est intĂ©ressant pour voir ce qui se vend en seconde main prĂšs de chez vous đŸ˜‰.

Les lieux Ă  connaĂźtre pour acheter des vĂȘtements d’occasion

acheter des vĂȘtements d'occasion en friperie

Si vous n’ĂȘtes pas un grand fan des sites internet pour acheter des vĂȘtements d’occasion pas de panique ! Vous avez envie de toucher, de voir et mĂȘme d’essayer ? Voici les lieux Ă  connaĂźtre pour des vĂȘtements de seconde main au top et pas chers đŸ˜‰ :

  • EmmaĂŒs : Saviez-vous que l’association solidaire proposait aussi des vĂȘtements Ă  la vente ? Vous faites une double bonne action en chinant vos vĂȘtements dans cette enseigne : un geste pour la planĂšte et un geste solidaire. En effet chaque achat permet d’aider les plus dĂ©munis. EmmaĂŒs a aussi un service en ligne.

  • Les ressourceries : Sur le mĂȘme principe qu’EmmaĂŒs, une ressourcerie est une solution Ă©cologique qui s’inscrit dans l’économie circulaire. Les ressourceries rĂ©cupĂšrent des objets abandonnĂ©s, les rĂ©parent et les revendent pour financer des emplois. Ce sont des achats Ă©conomiques et solidaires !

  • Les friperies : Tout le monde connait les friperies, elles sont mĂȘme devenues « Ă  la mode Â». Ce sont des boutiques rĂ©servĂ©es exclusivement Ă  la mode de seconde main et souvent vintage. J’adore m’y promener, on y trouve souvent des trĂ©sors Ă  prix tous petits ! NĂ©anmoins, comme elles sont « tendances Â», certaines boutiques usent et abusent du concept. En effet, faites attention Ă  ne pas tomber dans une boutique qui vend finalement du neuf pour de la fripe ou qui importe ses fripes depuis l’autre bout de la planĂšte.

  • Les brocantes : On y pense peu, mais les brocantes sont des mines d’or pour tout bon chineur de seconde main. Et les vĂȘtements n’y coupent pas ! En prenant le temps de fouiller un petit peu, on peut trouver de jolies piĂšces de seconde main pour quelques euros.

Et la location de vĂȘtements tu connais ?

louer ses vĂȘtements

Ça veut dire quoi louer son dressing ? Ce sont souvent des services de location sous forme de box de vĂȘtements. Avec un abonnement, vous choisissez une sĂ©lection de vĂȘtements (qui ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© portĂ©s), vous les portez, vous les renvoyez et vous recommencez. C’est un systĂšme astucieux qui permet de renouveler continuellement sa garde-robe sans acheter de neuf. Quand vous renvoyez vos vĂȘtements, ils sont de nouveau remis en Ă©tat pour un nouveau loueur.

C’est une dĂ©marche qui tend vers le minimalisme puisqu’on ne porte qu’une certaine quantitĂ© de vĂȘtements. Il faut tout de mĂȘme bien choisir son service de location en optant pour une enseigne qui propose des marques Ă©thiques et durables par exemple.

En rĂ©sumĂ© : on n’achĂšte plus de vĂȘtements neufs

Pour conclure cet article, pour nous c’est tellement habituel de se tourner vers l’occasion, qu’on ne considĂšre mĂȘme plus le neuf quand il s’agit des vĂȘtements. Il y a LARGEMENT assez de vĂȘtements dĂ©jĂ  produits sur la planĂšte pour qu’on arrĂȘte d’en consommer des neufs et faire marcher l’économie circulaire.
Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour savoir oĂč vous fournir la prochaine fois que vous voudrez ajouter une piĂšce Ă  votre dressing đŸ˜‰.

Les autres lecteurs ont aussi aimĂ© :  AprĂšs-shampoing solide top ou flop ?

Et vous, vous achetez des vĂȘtements d’occasion ? PlutĂŽt en ligne ou en boutiques ? Dites-nous tout dans les commentaires đŸ˜‰ !

Nos sources

  1. https://multimedia.ademe.fr/infographies/infographie-mode-qqf/
Si vous avez aimĂ© ce contenu, vous ĂȘtes libre de le partager ! :)

2 Comments

  • Laurie

    Pour quelqu’un comme moi qui dĂ©teste le shopping, cet article est un petit bijou ! ^^ Je n’ai plus achetĂ© de vĂȘtements neufs (ni de vĂȘtements tout court d’ailleurs) depuis belle lurette ! J’en ai tellement que j’ai dĂ©cidĂ© d’en vendre dans un vide-greniers d’ici quelques semaines. Ca me dĂ©barrassera un peu et ça fera des heureux :). N’empĂȘche que je suis tout Ă  fait d’accord : mieux vaut privilĂ©gier l’occasion au neuf ! Et changer son mode de consommation est primordial. 🙂 inutile d’acheter 42 paires de chaussures si on n’en porte que 3.
    Super article en tout cas, bravo à vous ! 🙂

    • MĂ©lissandre

      Merci pour ce gentil commentaire ! Les braderies sont en effet une bonne solution pour faire des heureux et vider les placards !

Laisser un commentaire