faire son compost
Le défi zéro déchet

Comment faire son compost ?

Nous nous apprĂȘtons Ă  franchir une grande Ă©tape dans notre aventure zĂ©ro dĂ©chet
 Composter ses dĂ©chets organiques ! Faire son compost est notre 10e alternative zĂ©ro dĂ©chet !Le saviez-vous ? Les dĂ©chets organiques constituent 1/3 des ordures mĂ©nagĂšres que nous jetons Ă  la poubelle 1 ! Chez nous, cela reprĂ©sente mĂȘme 50% de la poubelle comme notre alimentation est trĂšs riche en fruits et lĂ©gumes. Quand les mouches sortent par nuages de la poubelle, c’est lĂ  qu’on se dit qu’il est temps de revaloriser nos biodĂ©chets ! Mais qu’est-ce que le compostage ? Et Ă  quoi sert le compost ? Composter en appartement, impossible ? On vous dit tout dans cet article !

Pourquoi composter ses dĂ©chets ?

Composter ses biodĂ©chets s’inscrit entiĂšrement dans la dĂ©marche zĂ©ro dĂ©chet : Rend Ă  la terre ou Rot (composte) en anglais. C’est une maniĂšre simple, gratuite et qui demande peu d’efforts de recycler ses dĂ©chets mĂ©nagers tout en revalorisant un dĂ©chet qui est lĂ  de toute façon.

Le processus de compostage

Dans la nature, les dĂ©chets organiques sont naturellement dĂ©composĂ©s dans un cycle lent et complexe. La matiĂšre est dĂ©composĂ©e en nutriments pour la terre par des organismes qui travaille dans les sols. En prĂ©sence de ces organismes, d’oxygĂšne et d’humiditĂ©, les dĂ©chets se transforment pour former l’humus, l’engrais de la nature.

Schéma du compostage
Le cycle du compostage Crédit: littlecitizens.fr

Ce que l’on appelle Â« compost Â» s’apparente Ă  de l’humus. C’est le rĂ©sultat de la dĂ©composition des dĂ©chets organiques (dĂ©chets de cuisine, dĂ©chets verts) par des micro-organismes et petits animaux (bactĂ©ries ou vers de terre). Ces derniers vont transformer la matiĂšre organique jetĂ©e et Ă©viter la putrĂ©faction qui conduit Ă  des odeurs dĂ©sagrĂ©ables. Une fois le biodĂ©chet dĂ©composĂ© par les micro-organismes, on obtient un terreau directement utilisable pour fertiliser les sols, les plantes et le jardin.

En appartement, certains bacs à compost produisent un engrais liquide récupérable et un compost riche en nutriments.

Le compost met environ 6 mois Ă  se former, il doit ĂȘtre bien brun et sentir la terre.

Les avantages de faire son compost

Composter ses biodĂ©chets a de nombreux avantages. Le principal est de rĂ©duire ses dĂ©chets et Ă©viter que des dĂ©chets revalorisables ne terminent en dĂ©charge ou incinĂ©rateur. Si on peut diminuer la taille de notre poubelle mĂ©nagĂšre de 50% et fabriquer un engrais utile au cycle naturel de la nature c’est tout bĂ©nef’ !

Voici quelques avantages qui pourraient vous intĂ©resser si vous dĂ©cidez comme nous de relever le dĂ©fi du compost :

  • Composter est Ă©conomique : fabriquer du compost est totalement gratuit, on rĂ©utilise des dĂ©chets produits.
  • Composter limite la quantitĂ© de dĂ©chets dans la poubelle en rĂ©duisant tous les dĂ©chets culinaires.
  • Composter permet de fabriquer soi-mĂȘme un engrais bio et 100% naturel
  • Composter est peu encombrant car il suffit d’avoir un petit bac Ă  compost en appartement, sur le balcon ou dans le jardin.
  • Le compost Ă  base de biodĂ©chets ne dĂ©gage pas d’odeur dĂ©sagrĂ©able (ça on va le vĂ©rifier avec ce dĂ©fi !)

Les utilisations du compost fait maison

Mais ça Ă  l’air vraiment gĂ©nial de faire du compost ! Et aprĂšs qu’est-ce que j’en fais ? Le compost est un engrais naturel, vous pouvez l’utiliser pour fertiliser vos sols, vos plantes et leur apporter les nutriments dont ils ont besoin.

En appartement en utilisant un composteur d’appartement ou un lombricomposteur (on vous en parle juste aprĂšs), vous pouvez l’utiliser pour nourrir les plantes vertes ou votre petit potager de balcon. Cela permet d’avoir des plantes plus belles et robustes grĂące Ă  l’enrichissement de leur terre!

On peut Ă©galement utiliser le compost pour entretenir son jardin et ses cultures : fertiliser de maniĂšre naturelle Ă  domicile en Ă©vitant les produits polluants et toxiques.

Utiliser le compost au jardin
Utiliser le compost au jardin

Il existe Ă©galement des potagers urbains oĂč l’on peut dĂ©poser son compost Ă  destination des jardiniers en herbe pour cultiver.

Enfin certaines villes mettent en place des composteurs d’immeuble ou de rĂ©sidence en accord avec la gestion de la collecte des dĂ©chets afin de le rĂ©cupĂ©rer et de l’utiliser.

Comment faire son compost ?

Maintenant que tout le monde est convaincu que le compost c’est gĂ©nial, comment devenir maĂźtre composteur ? Il ne suffit pas de jeter toutes ses fins de repas dans un bac et attendre que ça se passe. L’art de composter est simple mais il faut connaĂźtre quelques principes de base ! Pas de panique, on vous aiguille đŸ˜‰.

De quoi a besoin mon compost ?

A la maison ou en appartement, pour assurer une bonne dĂ©composition des dĂ©chets organiques voici quelques rĂšgles de bases 2 Ă  suivre :

  • Apporter des organismes vivants :

    • Si vous avez un jardin placez le bac Ă  compost directement sur la terre pour permettre aux verres de terres, champignons et autres bactĂ©ries de s’y dĂ©velopper. 

    • Si vous ĂȘtes en appartement, vous aurez besoin d’un activateur de compost qui se compose d’une sorte de terreau contenant les bactĂ©ries nĂ©cessaires Ă  la dĂ©composition ou sinon de lombrics (vers de terre) Ă  mettre dans votre lombricomposteur.

  • Équilibrer le compost :

    • Apporter des Ă©lĂ©ments riches en azote : dĂ©chets verts, frais et encore tendres. Leur dĂ©composition est rapide et crĂ©e peu d’humus mais fertilise fortement.

    • Apporter des Ă©lĂ©ments riches en carbone : dĂ©chets secs, durs, marrons et vieux. Leur dĂ©composition est lente mais produit beaucoup d’humus ce qui Ă©quilibre les dĂ©chets azotĂ©s.
    • Le ratio 2/3 Ă©lĂ©ments azotĂ©s et 1/3 Ă©lĂ©ments carbonĂ©s est recommandĂ©.

  • Surveiller l’humiditĂ© : un compost troc sec ou trop humide ne se dĂ©composera pas correctement, ne sera pas assez nourrissant ou pire dĂ©veloppera des odeurs. C’est pourquoi il faut Ă©quilibrer son compost (cf point prĂ©cĂ©dent !).

  • AĂ©rer le compost : 1 Ă  2 fois par mois remuez votre compost pour l’homogĂ©nĂ©iser et fournir de l’oxygĂšne, indispensable si vous avez un compost en extĂ©rieur. Ce n’est pas nĂ©cessaire avec des composteurs d’appartement, on vous explique comment dans la suite đŸ˜‰.

Que mettre dans mon compost ?

On peut tout mettre dans son compost ou presque !

Voici une liste des Ă©lĂ©ments qui sont compostables :

  • Les Ă©pluchures de fruits et lĂ©gumes bios pour un compost bio
  • Les restes de fruits et lĂ©gumes bios cuits ou crus
  • Les coquilles d’Ɠuf
  • Le thĂ©
  • Le marc de cafĂ©
  • Le pain (humidifiĂ© c’est mieux)
  • Les restes de fĂ©culents
  • Les fleurs fanĂ©es
  • Les feuilles mortes/les branches/la paille
  • La tonte du gazon
  • Le bois non traitĂ©
  • Les pelures d’agrumes (en petite quantitĂ©)
  • La viande et le poisson (en petite quantitĂ© et Ă  Ă©viter si on ne veut pas attirer des animaux plus gros comme des rats)
  • Certaines litiĂšres naturelles d’animaux herbivores (lapins par exemple)

Attention ces Ă©lĂ©ments ne vont pas au compost ou ne sont pas recommandĂ©s :

  • Le plastique
  • Les mĂ©taux
  • Os (de grosse taille)
  • Les excrĂ©ments de chat et de chien pour Ă©viter les germes
  • Les cendres de charbon de bois (barbecue)
  • Les plantes malades
  • Les journaux ou papiers imprimĂ©s
  • Les textiles
  • Les huiles et graisses alimentaires
  • Les poussiĂšres d’aspirateur

Plus votre compost contiendra des éléments variés, plus il sera riche en nutriments. Il est également recommandé de mettre des éléments en petits morceaux ou broyés pour une décomposition efficace.

Les solutions pour faire son compost en appartement

Nous relevons le dĂ©fi de faire du compost en appartement ! Non, nous ne sommes pas fous, non ça ne va pas sentir le purin dans toute la maison, non ce n’est pas compliquĂ© ! Enfin, c’est ce qu’on va essayer de prouver ! En se renseignant sur les solutions qui s’offrent Ă  nous, nous en avons dĂ©couvert deux principales !

Le Bokashi

Bokashi est un mot japonais qui signifie « matiĂšre organique fermentĂ©e » 3. Le Bokashi est un engrais naturel, formĂ© Ă  partir de matiĂšre organique fermentĂ©e, lors d’un processus alternatif au compostage. Cette maniĂšre de composter se base sur la fermentation des Ă©lĂ©ments qu’on ajoute Ă  notre compost et non la dĂ©composition. La nuance est essentielle car dans le Bokashi, on ajoute Ă  nos dĂ©chets organiques des micro-organismes agissant sans oxygĂšne et empĂȘchant la dĂ©composition.

Seau Ă  Bokashi
Seau à Bokashi Crédit Photo: lesbocauxdecaco.fr

En pratique il faut un seau Ă  Bokashi (seau qui permet l’écoulement du jus de fermentation) et du blĂ© enrichi en micro-organismes efficaces (on en trouve en jardinerie). On alterne ensuite couche de blĂ© enrichi et couche de dĂ©chets organiques en tassant bien pour Ă©viter les poches d’air. Un robinet est souvent prĂ©sent pour permettre la rĂ©cupĂ©ration du jus qui forme un engrais Ă  diluer au centiĂšme pour les plantes. Sinon, vu l’aciditĂ© de ce cocktail, vous pouvez le vider dans les canalisations, mĂ©nage garanti !

La mixture obtenue, le « bokashi Â» est un compost en formation. On ne peut pas s’en servir directement. On peut le dĂ©poser au jardin jusqu’à maturation ou se renseigner auprĂšs de sa ville pour une collecte afin d’approvisionner les producteurs locaux qui le feront reposer ou l’ajouteront Ă  un compost traditionnel.

Le lombricomposteur

Compost avec vers
Compost formé par lombricompostage
Schéma d'un lombricomposteur
Fonctionnement d’un lombricomposteur CrĂ©dit photo:1000bxlentransition.be


Le deuxiĂšme composteur d’appartement utilisable est le lombricomposteur. Il tient son nom des organismes utilisĂ©s pour la dĂ©composition des dĂ©chets : des lombrics ! Ce sont des vers naturellement prĂ©sents dans les couches du sol. Ils mangent les dĂ©chets pour les transformer en humus fertile prĂȘt Ă  l’utilisation 4.

Contrairement au seau Ă  Bokashi, un lombricomposteur est constituĂ© d’étages perforĂ©s. Quand un plateau est plein on rajoute un Ă©tage vide au-dessus et ainsi de suite. Le plateau le plus haut contient les dĂ©chets les plus rĂ©cents, celui le plus bas, le compost le plus mĂ»r. Les lombrics mangent tant qu’il y a quelque chose Ă  manger et migrent de niveau pour continuer Ă  se nourrir. Il faut ĂȘtre prudent avec ce systĂšme car les vers ne supportent pas certains dĂ©chets comme la viande, les agrumes, l’ail
 Ils ne peuvent pas non plus ĂȘtre stockĂ©s sur un balcon oĂč il fait froid.

La décomposition des déchets peut produire un jus de compost également récupérable qui fait un bon engrais.

L’avantage de cette solution est qu’on obtient un compost prĂȘt Ă  l’emploi ! Plusieurs villes mettent des programmes en place pour fournir gratuitement un lombricomposteur aux habitants, renseignez-vous !

Notre composteur d’appartement

Nous avons choisi de partir sur le systĂšme du Bokashi qui nous semble moins contraignant sur l’utilisation car on peut tout y mettre et il n’est pas nĂ©cessaire d’avoir des conditions spĂ©cifiques pour la survie des vers.

Sauf que
 Nous avons dĂ©cidĂ© de le fabriquer pour faire des Ă©conomies ! On vous invite Ă  lire notre article pour fabriquer son composteur bokashi.



Et vous, est-ce que vous compostez vos déchets ? Quel systÚme avez-vous choisi ? Des conseils pour revaloriser notre compost en formation ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Pour suivre la suite de notre dĂ©fi “Adopter 1 alternative zĂ©ro dĂ©chet par semaine pendant 52 semaines”, on vous donne rendez-vous dans la catĂ©gorie dĂ©fi zĂ©ro dĂ©chet !

Nos sources

  1. Composter et trier les biodéchets, Zero Waste France
  2. Faire son compost : Ă©quilibrer carbone et azote
  3. Le Bokashi qu’est-ce que c’est ? Recup Compostage Urbain
  4. http://1000bxlentransition.be/all-project-list/lombricomposteur/
Si vous avez aimĂ© ce contenu, vous ĂȘtes libre de le partager ! :)
  • 1
    Partage

5 Comments

  • Alice

    Coucou ! Nous compostons Ă  la maison en dĂ©posant dans un bac nos dĂ©chets verts au fond du jardin. Par contre, avant d y arriver nous plaçons dans une poubelle portable et ça sent souvent 😁.

  • Sophie

    Whoah quelle super initiative, bravo! Cela me donne envie de m’y mettre aussi ;). Et merci pour la listes des produits pouvant ou non aller dans un compost!

  • Murielle - Maigrir sans faire de sport

    J’adore faire mon propre compost.. On y met effectivement beaucoup de choses : thĂ©, marc de cafĂ©, coquille d’oeufs et tout autre dĂ©chet alimentaire. Nous avons un bac dans le jardin oĂč nous mettons tous nos dĂ©chets alimentaires et je m’Ă©tonne toujours de la rapiditĂ© avec laquelle cela se transforme en beau compost. Je l’utilise ensuite pour nourrir mes plantes d’intĂ©rieur et d’extĂ©rieur ou pour notre petit potager. C’est tellement mieux que de remplir ses poubelles 🙂

  • VICTOR

    Moi j’ai horreur des lombrics … alors j’essaie d’avoir le moins de dĂ©chets possible. Fruits et lĂ©gumes bio, utilisĂ©s non Ă©pluchĂ©s et achetĂ©s directement chez le producteur donc sans emballage. Resultat je sors ma poubelle 1x sur 3.
    Bravo pour l’article

    • MĂ©lissandre

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire !
      En effet les vers peuvent en effrayer plus d’un, c’est pourquoi on prĂ©fĂšre le systĂšme du Bokashi ! TrĂšs belle initiative de favoriser le local et le bio, cela rĂ©duit drastiquement les dĂ©chets.

Laisser un commentaire

Vous ĂȘtes libre de recevoir gratuitement notre guide " Une semaine pour devenir plus Ă©coresponsable "  et tous nos conseils pour rĂ©ussir votre transition Ă©cologique !