par quoi remplacer le sopalin
Le défi zéro déchet

Par quoi remplacer le sopalin ?

Si vous passez une tête par chez nous, l’essuie tout jetable est un des nombreux objets « communs » que vous ne trouverez pas ! Par quoi remplacer le sopalin quand on renverse son café ? Ou encore son verre de lait le matin ? Quand les enfants mettent plus de nourriture sur le sol que dans leur bouche ? Qu’on a le nez qui coule ? Ou bien que l’on doit s’essuyer les mains à table ? Ne bougez surtout pas ! Dans cet article on vous explique pourquoi remplacer l’essuie tout jetable, avec nos alternatives zéro déchet.

Pourquoi arrêter l’essuie tout jetable ?

Le papier absorbant trônant fièrement dans (presque) toutes les cuisines est fabriqué à partir d’une pâte à papier de cellulose.

La fabrication de pâte à papier demande :

  • De l’eau
  • Des arbres
  • Des ingrédients supplémentaires pour blanchir, colorer ou encore augmenter la résistance mécanique du papier une fois mouillé. Ces ingrédients peuvent être chimiques et nocifs.
exploitation des forets label fsc
La pâte à papier demande de l’eau et des arbres

Certaines grandes marques d’essuie tout sont labélisées FSC (Forest Stewardship Council). Ce label certifie que le papier est issu de forêts gérées durablement. Bien que ce soit « mieux » pour l’environnement, cela reste une exploitation forestière quand nous avons cruellement besoin d’arbres sur la planète. De plus, comme toutes les pâtes à papier, l’utilisation d’eau est très importante dans la fabrication du produit.

A une époque où l’on a dépassé la 6e limite planétaire qui concerne le cycle de l’eau douce, il est vital de changer ces « petites » habitudes qui cachent en fait un grand gaspillage de ressources. Les forêts participent à réguler le cycle de l’eau et le climat. Alors gardons les arbres, et l’eau utilisée pour la fabrication des papiers absorbants et adoptons des solutions simples et pleines de bon sens.

Par quoi remplacer le sopalin : 3 alternatives pour 3 situations

Il y a globalement 3 situations où on peut se demander par quoi remplacer le sopalin ou essuie tout. Nous vous proposons une alternative écologique (digne de nos grand mères), pour chacune d’entre elles.

Le grand retour de la serviette de table

serviette de table en tissu pour remplacer le sopalin

Une feuille d’essuie tout en guise de serviette à table c’est pratique. Surtout quand on doit s’essuyer la bouche après les pâtes bolos (végés) ou encore les doigts après les frites. Et si, on revenait aux bonnes veilles serviettes de table ?

Les autres lecteurs ont aussi aimé :  Comment faire un bel emballage cadeau zéro déchet avec de la récup ? 8 idées faciles et originales

Ce sont simplement des carrés de tissu que l’on peut laver en machine et réutiliser à l’infini !

En pratique nous ne lavons pas les serviettes après chaque repas, sauf si c’est vraiment nécessaire. Et pour différencier les serviettes quand on est en famille, on peut opter pour des couleurs différentes, des ronds de serviette ou des pliages particuliers.

Utiliser des mouchoirs en tissu

mouchoirs en tissu lavables dans une main

A défaut de mouchoirs en papier, nous utilisions souvent des feuilles d’essuie tout jetable pour se moucher. D’une part ce n’est pas très agréable pour le nez, et d’autre part, avec le pollen au printemps et les températures en hiver, notre consommation explosait rapidement.

Pas de mouchoirs en papier, pas d’essuie tout, simplement du tissu ! Nous te redirigeons vers notre article où on t’explique comment fabriquer ses mouchoirs en tissu sans couture 😉.

Par quoi remplacer le sopalin pour tout essuyer dans la maison ?

Se moucher, s’essuyer les mains à table, mais le plus important dans tout ça ? Par quoi remplacer le sopalin pour essuyer un verre renversé ? Une tache de nourriture sur le carrelage ? La réponse est simple : du tissu (et oui encore mais on ne réinvente pas la roue, on a demandé à mamie).

Nous avons pris l’habitude d’avoir un petit stock de « lavettes » pour remplacer l’essuie tout jetable. Ces carrés de tissu sont souvent issus de veilles serviettes éponges.

Il arrive aussi qu’on utilise une éponge zéro déchet confectionnée avec du tissu. Si la surface est humide après, rien de plus simple… On essuie avec un torchon.

Petite astuce récup pour remplacer le sopalin : réutilisez de vieux vêtements en coton, des torchons ou des serviettes de bain pour vous faire un stock de lavettes. Pour plus de praticité, vous pouvez les mettre dans une boîte à mouchoirs comme montré ici.

Il existe aussi de l’essuie tout lavable vendu en rouleaux dans les boutiques zéro déchet. Chaque feuille est attachée à la précédente par des boutons pression.

rouleau essuie tout lavable
Essuie tout lavable en rouleau. Crédit: The Trust Society

En pratique comment ça se passe ?

Quelle routine avec les alternatives lavables ?

Vous avez maintenant remplacé votre sopalin par des alternatives lavables. Mais comment s’organise-t-on à la maison avec cette nouvelle habitude ?

Les autres lecteurs ont aussi aimé :  Faire son dentifrice zéro déchet soi-même

En pratique nous avons 2 types de lessive : les machines de linge de corps et celles du linge de maison. Le linge de maison comprend nos serviettes de bain, les torchons, les éponges tawashi, le papier toilette lavable, les mouchoirs en tissu ET tous les tissus qui font office d’essuie tout lavable.

On a pris l’habitude de tout mettre au bac à linge sale quand les tissus sont utilisés mais voici quelques idées d’organisation :

  • Vous pouvez installer une petite bassine dans la cuisine qui sert de « poubelle » à essuie tout lavable. Quand elle est pleine, vous la faite tourner en machine à laver.
  • Sur le même principe, on peut avoir une boîte « tissus propres » et une autre « tissus utilisés ».

Vous verrez on prend vite l’habitude 😉

ATTENTION aux tissus en microfibre

microfibre et microplastiques

C’est le réflexe le plus simple quand on veut passer au lavables : acheter des tissus en microfibres. C’est doux, ça sèche vite et c’est très courant pour le ménage. Le hic ? La microfibre est le plus souvent en polyester. Le polyester est une fibre plastique issue du pétrole.

Outre la fabrication pétro-sourcée qui pose problème, à chaque lavage la lavette va libérer une quantité astronomique de microplastiques dans l’eau.

Les microplastiques sont très difficilement filtrés dans les stations, voire pas du tout. Ainsi, ça se retrouve dans les rivières, dans les poissons, dans nos assiettes et ainsi de suite. On pollue même jusqu’à l’Arctique avec cette fibre textile.

Le mieux pour remplacer le papier absorbant est alors de choisir des tissus en fibres naturelles.

En résumé : par quoi remplacer le sopalin ?

Vous avez toutes les clés en main pour bannir de votre intérieur l’essuie tout jetable ! Nous savons que ça demande un changement de réflexes et d’habitude mais ça se fait très bien. Bientôt, vous aussi vous laisserez vos invités interloqués quand ils vous demanderont un bout de sopalin et que vous n’en aurez pas !

Est-ce que toi aussi tu as adopté cette alternative ? Dis-le-nous en commentaire 😊

Nos sources

  1. Bon Pote, La 6e limite planétaire est franchie : le cycle de l’eau douce
  2. Fabrication de pâte à papier et impact écologique, Futura Sciences
  3. Les microplastiques qui polluent l’Arctique proviennent de nos vêtements, Numera Sciences
Si vous avez aimé ce contenu, vous êtes libre de le partager ! :)

Laisser un commentaire