production de chocolat dans le monde
Conscience Ă©colo

Choisir un chocolat Ă©thique et responsable, la face cachĂ©e de l’industrie du cacao

Le chocolat, est un plaisir coupable pour les petits écolos que nous somment. Oubliez la culpabilité des kilos superflus, nous vous parlons de l’impact environnemental et humain de la production de chocolat dans le monde. Quoi le chocolat aussi ?! L’impact de notre alimentation sur la planète, est souvent justifié par notre consommation de viande. On pense ensuite à la surconsommation de poissons et de fruits et légumes importés de l’autre bout du monde. Et pourtant, on oublie souvent que les fèves de cacao ne poussent pas sous nos latitudes. On oublie, que leur production flirte avec déforestation, épuisement de ressources naturelles et exploitation humaine. Arrêter de manger du chocolat ? On vous propose plutôt de faire le tour de la question et de vous montrer comment choisir un chocolat responsable !

La production de chocolat dans le monde ou le mastodonte aux milliards de dollars 

production de chocolat dans le monde
Chaque année plus de 4 millions de fèves sont produites

Que ce soit sous forme de confiseries, de tablettes de chocolat ou de poudre, la production de chocolat dans le monde est en constante croissance. Chaque année entre 4.6 et 5 millions de tonnes de fèves sont produites et exportées mondialement, ce qui multiplie la production mondiale de chocolat par plus de 4 en 60 ans 1.

L’Afrique représente à elle seule plus de 70 % de la production, dont près de 45 % provient uniquement de la Côte d’Ivoire 2. Pourtant, toutes ces fèves ne profitent pas au continent africain, puisque l’Europe représente à elle seule près de 40 % de la transformation des fèves récoltées et 45% de la consommation mondiale 2. Ainsi, en France, en 2020, la consommation de chocolat s’élevait à 7.3 kg par an et par habitant 3. L’Allemagne tire le traineau européen, avec une consommation de 11 kg par an et par habitant 3 !

Tout comme le pétrole, le cacao est soumis au cours de la bourse, avec un prix au kilo estimé à 2460 USD fin 2021. Sur toute la chaîne de production de chocolat dans le monde, 100 milliards de dollars seraient générés chaque année, dont à peine 6 % reviendraient aux pays producteurs 4.

La culture du cacao, un gouffre environnemental pour une denrée de luxe

Le chocolat ne pousse pas sur les arbres ou presque ! Le chocolat que nous mangeons est en fait un produit issu de la transformation de fèves de cacao. Ces dernières années la consommation de chocolat a explosé aux 4 coins du globe poussant les pays producteurs à produire encore plus, au détriment de l’environnement.

La culture de cacao aggrave la déforestation

La demande toujours plus forte de cacao, accélère la déforestation des forêts en Côte d’Ivoire et au Ghana. D’après une observation satellite des pays, entre novembre 2017 et septembre 2018, ce sont 14 000 hectares de forêts qui ont disparu au profit des cacaoyers 5. Cette perte de forêt représente l’équivalent de 15 000 terrains de football… La déforestation dans ces pays ne concerne pas que le cacao mais il joue pour beaucoup. Mighty Earth a alerté sur le rythme croissant de déforestation, qui mènera à la totale disparition des forêts ivoiriennes d’ici 2034 s’il est maintenu comme tel 6.

evolution de la deforestation de la cote d'ivoire
RĂ©duction des forĂŞts en CĂ´te d’ivoire, Source: Mighty Earth, La dĂ©forestation amère du chocolat

Les forêts agissent comme des puits de carbone naturels pour les émissions de CO2. En les rasant, on prive des zones entières de cet élément naturel indispensable à la régulation du carbone. De plus, si la déforestation est faite par brulis pour aller plus vite, on libère tout un stock de carbone qui a mis des années à être emmagasiné. On estime ainsi que 1 kg de cacao équivaut à 3.8 kg de CO2 8.

L’impact du cacao sur la biodiversité

éléphants africains en voie de disparition
La destruction des habitats pour la culture du cacao met en péril les animaux des forêts comme les éléphants dont la population diminue progressivement

L’autre problème avec cette déforestation, c’est qu’elle touche également aux espaces protégés et aux réserves naturelles des grands parcs. Ainsi, en plus d’impacter fortement le dérèglement climatique local, c’est une destruction totale d’habitat pour la biodiversité locale. On détruit alors les écosystèmes locaux essentiels au bon fonctionnement de notre nature terrestre.
Le cacaoyer est aussi un arbre fragile. Le dérèglement climatique aggravé par les déforestations et l’épuisement des sols met les cultures à rude épreuve. Les pluies diluviennes sont succédées par des épisodes de sécheresse intense qui rendent de plus en plus difficile la culture de cacao.

Pour faire face à la demande croissante de cacao et aux désagréments climatiques, les agriculteurs n’hésitent pas à utiliser des pesticides et engrais chimiques pour maintenir leur rendement. L’utilisation d’intrants chimiques est un cercle vicieux (comme pour la culture du coton), car additionnés à la monoculture, ils mènent à un appauvrissement croissant des sols nécessitant plus d’ajouts chimiques. Ces intrants sont toxiques pour la biodiversité mais aussi pour l’Homme qui les diffuse.

La culture de cacao, très énergivore

La culture de cacao est très Ă©nergivore en ressources en eau. En effet, d’après les calculs du Water Footprint Network, 20 000 litres d’eau sont nĂ©cessaires Ă  la production d’1 kg de cacao 7. Pour une culture se situant sur un continent frappĂ© de plein fouet par le dĂ©règlement climatique, la sĂ©cheresse et le manque d’eau, ce sont des quantitĂ©s hallucinantes. D’autant plus, que la dĂ©forestation croissante contribue Ă  perturber le cycle de l’eau localement et donc les prĂ©cipitations. Le cacaoyer poussant bien Ă  l’ombre est aujourd’hui cultivĂ© sur des parcelles dĂ©boisĂ©es pour plus de production. Cette mĂ©thode oblige Ă  l’irriguer en continu.

Le petit plaisir du chocolat, oui, mais à quel prix ?

La production de chocolat dans le monde, l’éthique sociale

Malgré son impact désastreux sur l’environnement, la production de cacao dans le monde concerne des milliers d’agriculteurs en Afrique. C’est une industrie complexe à freiner même si ces derniers ne touchent quasiment rien des bénéfices qu’elle produit.

La précarité des agriculteurs de cacao

statistiques production de chocolat dans le monde
Les chiffres du chocolat dans le monde, Crédit: ICCO

La production de chocolat dans le monde, se fait via de petits producteurs qui sont largement sous-payés par les géants industriels qui transforment et distribuent le chocolat. Les producteurs de cacao ne touchent que 4% à 7% du butin quand les distributeurs de chocolat gagnent 44% du prix final 9.

Les agriculteurs de cacao vivent pour un grand nombre en dessous du seuil de pauvreté. Les industriels s’en mettent plein les poches sans rémunérer dignement les producteurs. La précarité marquée dans la filière du cacao pousse les agriculteurs à user davantage de produits chimiques. Des plantations illégales fleurissent aussi en employant de la main d’œuvre presque gratuite. Le cacao étant côté à la bourse, ils sont fortement tributaires des baisses et augmentations du marché. La Côte d’Ivoire essaye également de faire augmenter le cours du cacao pour assurer un revenu et des conditions de vie décentes à ses agriculteurs qui touchent moins d’un dollar par jour.

Travail forcé des enfants pour la production de chocolat dans le monde

L’autre face cachée de la production de chocolat dans le monde est le trafic d’enfants dans les cultures de cacao. Dans un article publié sur France Info 10, le journaliste Miki Mistrati est parti enquêter en Côte d’Ivoire et les preuves sont accablantes. Les enfants ivoiriens sont victimes de trafic par les mafias afin de travailler comme esclaves dans les plantations de cacao. Ce travail forcé est d’ailleurs aussi financé par les planteurs qui payent les trafiquants pour faire passer des enfants via les frontières des pays voisins. Au total il y aurait près d’1 million d’enfants qui sont recrutés de force pour travailler dans les cultures de cacao.

Comment choisir un chocolat responsable ?

tablette de chocolat bio et Ă©thique

Entre déforestation, exploitation humaine et impact climatique, la production de chocolat dans le monde ne semble n’avoir rien d’éthique ou d’écologique. Faudrait-il arrêter de manger du chocolat pour régler le problème ? La réponse est plus complexe. Arrêter une machine déjà bien lancée n’est plus une solution puisque les producteurs dépendent de cette industrie malgré leurs revenus ridicules. En revanche, le pouvoir d’achat et le boycott sont des actes forts. Il est alors possible de choisir un chocolat responsable et bio issu d’une culture éthique via le commerce équitable.

Le commerce Ă©quitable c’est quoi ?

Le commerce équitable vise à équilibrer les échanges entre les producteurs et les consommateurs, notamment entre les pays en développement et les pays développés. Dans le principe du commerce équitable, on assure aux producteurs une juste rémunération via un prix d’achat minimum. Cela leur permet d’améliorer considérablement leurs conditions de vie. Le commerce équitable est encadré par des labels et des certifications qui aident le consommateur à faire son choix.
En revanche, il faut coupler le commerce équitable, au respect de l’environnement pour choisir un chocolat responsable.

Les labels pour un chocolat bio et Ă©thique

Il existe un florilège de labels qui prétendent garantir un achat éco-responsable. Or, commerce équitable ne veut pas dire respect de l’environnement et biologique ne signifie pas non plus culture éthique. De même, certains labels sont désormais remis en cause pour leur fiabilité comme celui de FairTrade Max Havelaar. Ce dernier que l’on choisissait aussi facilement peut être en réalité apposé sur des produits contenant 1% de cacao tant que celui-ci est équitable. C’est un label qui permet de donner une idée de la provenance du cacao mais à prendre avec des pincettes selon le produit acheté. En revanche, pour certifier les 1%, le cahier des charges est assez exigeant. Le label des producteurs paysans assure un commerce équitable plutôt au niveau des petites exploitations. Bio Partenaire met l’accent sur l’agriculture biologique avant tout. Le label World Fair Trade Organization, est quant à lui reconnu mondialement.

labels commerce Ă©quitable
Les labels du commerce Ă©quitable
Label d'agriculture biologique
Label d’agriculture biologique

Voici les critères à identifier pour choisir un chocolat bio, éthique et responsable :

  • Choisir un chocolat issu de l’agriculture biologique certifiĂ©e française ou europĂ©enne
  • Éviter les chocolats contenant de l’huile de palme
  • PrivilĂ©gier un label Ă©quitable en faisant attention Ă  comment il est attribuĂ©
  • N’achetez pas de chocolat auprès des grands industriels qui n’ont que faire des considĂ©rations humaines et environnementales : Mars, NestlĂ©, Lindt, Hershey, Mondelez.

Plusieurs marques proposent des chocolats éthiques et responsables tant humainement que pour la planète. Renseignez vous bien et si ça vous intéresse, on pourra vous faire une sélection (suffit de nous le dire en commentaire).

En résumé, choisir un chocolat responsable

On ne s’arrêtera pas de manger du chocolat. En revanche il est possible de consommer du chocolat autrement et surtout de mieux le choisir. Il est nécessaire de prendre en considération les facteurs humains et environnementaux derrière les produits du quotidien que nous consommons. Le chocolat est un exemple, mais on pourrait faire le même constat sur les cultures de thé et de café. La production de chocolat dans le monde ne s’arrêtera pas de sitôt. Mais, vous avez un rôle à jouer en faisant le choix d’un chocolat bio, éthique et responsable !

Quelles sont les marques bios et éthiques de chocolat que vous connaissez ? Dites-nous en commentaire !

Sources

  1. https://www.fao.org/resources/infographics/infographics-details/en/c/277756/
  2. https://www.kakaoplattform.ch/fr/la-plate-forme-suisse-du-cacao-durable/a-propos-du-cacao/faits-et-chiffres-sur-le-cacao
  3. https://www.syndicatduchocolat.fr/les-chiffres-cles-du-secteur/
  4. https://www.financialafrik.com/2018/03/02/cacao-les-pays-producteurs-ne-percoivent-que-6-des-revenus-du-marche-mondial/
  5. https://www.mightyearth.org/2018/12/06/new-report-corporate-promises-failing-to-stop-cocoa-driven-deforestation/
  6. https://www.nationalgeographic.fr/environment/les-cultures-de-cacao-aggravent-le-phenomene-de-deforestation-en-afrique
  7. https://waterfootprint.org/en/resources/interactive-tools/product-gallery/
  8. https://mrmondialisation.org/ce-que-vous-devez-savoir-avant-dacheter-du-chocolat-a-paques/
  9. https://www.icco.org/
  10. https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/societe-africaine/trafic-denfants-en-cote-divoire-dans-lenfer-des-plantations-de-cacao_3057285.html
Si vous avez aimé ce contenu, vous êtes libre de le partager ! :)

Laisser un commentaire