sapin artificiel vs naturel lequel choisir ?
Comprendre l'Ă©cologie

Sapin artificiel VS naturel, lequel choisir ?

A l’approche de la mi-dĂ©cembre, la mĂȘme question revient chaque annĂ©e : sapin artificiel vs naturel, lequel choisir ? En France, en 2019, environ 7 millions de sapins ont Ă©tĂ© achetĂ©s pour NoĂ«l, dont 5.8 millions de sapins naturels et 1.2 millions de sapins artificiels 1. Pour beaucoup le sapin naturel est « naturel Â» comme le nom l’indique et contribue favorablement au rĂ©chauffement climatique par stockage de CO2. Pour d’autres, le sapin artificiel est meilleur car il peut ĂȘtre rĂ©utilisĂ© d’annĂ©e en annĂ©e et ne fait pas l’objet de pesticides. D’un point de vue, impact environnemental, la rĂ©ponse Ă  la question sapin artificiel vs naturel n’est pas si simple !

Les Écolos Imparfaits ont menĂ© l’enquĂȘte pour vous, afin de dĂ©mĂȘler le vrai du faux et apporter de vraies rĂ©ponses basĂ©es sur des Ă©tudes et faits rĂ©els. Alors, sapin artificiel VS naturel, lequel choisir ?

Le sapin naturel

D’aprĂšs une Ă©tude comparative du cycle de vie complet d’un sapin artificiel vs naturel, le bilan carbone d’un sapin naturel s’élĂšverait Ă  3.1 kg d’émissions de CO2 par an contre 8.1 kg pour un sapin artificiel 2. Cela correspond pour une voiture normale Ă  un trajet de 125 km et de 322 km respectivement.

L’analyse de l’impact environnemental du cycle de vie des sapins, ne dĂ©pend pas uniquement des Ă©missions en CO2 qui influencent le changement climatique. En effet, on prend aussi en compte l’impact sur la santĂ© humaine, sur la biodiversitĂ© et sur la gestion des ressources.

Des sapins loin des forĂȘts

Quand on pense au sapin de NoĂ«l naturel, on imagine souvent un beau sapin trĂŽnant au milieu d’une forĂȘt. Peu de gens le savent, mais la culture des sapins en France et globalement dans le monde se fait via une production agricole et non dans les forĂȘts.
Ainsi, couper un sapin de NoĂ«l ne revient pas Ă  dĂ©truire nos forĂȘts directement. En revanche la culture de sapins de maniĂšre agricole n’est pas sans consĂ©quences pour l’environnement, loin de là


Tout d’abord, la culture de sapin se fait en monoculture oĂč rien d’autre n’est cultivĂ©. En France ces hectares de champs de sapins se trouvent principalement dans le Morvan, la CorrĂšze, le Limousin, le Jura et les Ardennes 3. La production se rĂ©partit entre les Nordmann qui reprĂ©sentent 80 % des ventes et les ÉpicĂ©as. Malheureusement, sur les quelques 6 millions de sapins naturels achetĂ©s, plus de 20 % sont acheminĂ©s en France depuis le Danemark ou la Belgique 4. Ce transport par voie terrestre alourdit significativement le bilan carbone prĂ©cĂ©demment Ă©noncĂ©, qui Ă©tait basĂ© sur le modĂšle canadien.

En monoculture on est trĂšs loin des forĂȘts majestueuses auxquelles on pense dans l’imaginaire collectif. En effet, les arbres sont coupĂ©s entre 5 et 10 ans pour obtenir un sapin de moins de 2 m 3. Or, naturellement, un sapin Nordmann peut atteindre jusqu’à 60 m et comptez 40 m pour les ÉpicĂ©as.
Ainsi, le traditionnel sapin de NoĂ«l n’est plus vraiment roi des forĂȘts comme la chanson l’indique.

De plus, d’aprĂšs l’étude d’Ellipsos au Canada, le sapin est loin des forĂȘts mais aussi de nos habitations. Il se trouve que paradoxalement, l’impact environnemental le plus significatif est le trajet effectuĂ© en voiture pour aller acheter son sapin. Dans l’étude le trajet estimĂ© est de 10 km aller-retour, mais plus celui-ci s’allonge et plus les Ă©missions de CO2 pĂšsent lourd dans la balance.

Le sapin naturel, destructeur de la biodiversité

Abeille en danger culture de sapins
La monoculture intensive de sapins et l’utilisation massive de produits phytosanitaires met gravement en danger la biodiversitĂ©

Comme Ă©voquĂ© plus haut, les sapins ne sont pas cultivĂ©s en forĂȘts mais en monoculture. Sans vouloir briser totalement la magie du sapin de NoĂ«l, la monoculture de sapin est trĂšs polluante Ă  tous les niveaux. Le sapin dit « naturel Â» n’a en rĂ©alitĂ© plus rien de naturel du tout.

Les plantations de sapins sont devenues intensives et gĂ©rĂ©es de maniĂšre industrielle. Par exemple, un sapin de NoĂ«l en provenance du Morvan, y pousse sous perfusion d’engrais chimiques et aspergĂ© rĂ©guliĂšrement de pesticides Ă  base de produits phytosanitaires 5. Le beau sapin trĂŽnant au milieu de votre salon subit en vĂ©ritĂ© jusqu’à 10 traitements chimiques par an et donc jusqu’à 100 avant d’ĂȘtre coupĂ©5. Herbicides, fongicides, rĂ©gulateurs de croissance cancĂ©rigĂšnes pour assurer la forme conique tant attendue pour accrocher les dĂ©cos de NoĂ«l, glyphosate
 Tous ces produits sont utilisĂ©s actuellement sans mĂ©nagement dans les monocultures de sapins.

La monoculture empĂȘche le dĂ©veloppement de la biodiversitĂ© comme rien d’autre que des sapins ne peut pousser mais surtout dĂ©truit la biodiversitĂ©. L’épandage des traitements chimiques se fait par pulvĂ©risation, ainsi, les produits phytosanitaires sont entraĂźnĂ©s dans les eaux de ruissellement jusqu’à contaminer les lacs et ressources en eau des alentours 5.

Au-delĂ  de contaminer les eaux, la pulvĂ©risation intensive de traitements chimiques nuit gravement Ă  la biodiversitĂ©. Par exemple, au cƓur du Morvan, les cultures sont voisines d’apiculteurs dont les abeilles meurent successivement d’annĂ©e en annĂ©e, intoxiquĂ©es par les produits chimiques 5. De plus, pour installer leurs plantations, les responsables d’exploitation ont rasĂ© des parcelles de forĂȘt, arrachĂ© des haies indispensables, canalisĂ© des sources et drainĂ© les zones humides environnantes 5. Ces opĂ©rations sont des destructions d’habitat et d’écosystĂšmes locaux.

Si l’on compare sapin artificiel vs naturel, l’impact nĂ©gatif sur la biodiversitĂ© du sapin naturel est 5 fois plus important que le sapin artificiel 2. Rappelez-vous que vous ne garderez votre sapin que quelques semaines, est-ce que ça en vaut bien la peine ?

Comment choisir un sapin de noĂ«l naturel ?

Les labels pour choisir son sapin naturel

Les consĂ©quences dramatiques de la culture intensive de sapins peuvent ĂȘtre fortement diminuĂ©es en choisissant un sapin labellisĂ© et choisi le plus prĂšs de chez vous.

Voici quelques labels rĂ©pertoriĂ©s par l’ADEME :

  • Plante Bleue : La certification Plante Bleue rassemble des horticulteurs et pĂ©piniĂ©ristes engagĂ©s dans une dĂ©marche de production respectueuse de l’environnement.
Logo Plante Bleue
Logo Plante Bleue. Crédit: plantebleue.fr
  • MPS ABC : Le label MPS Ă©value l’impact environnemental des productions, en prenant en compte les consommations d’engrais, d’énergie, d’eau, de produits de protections des rĂ©coltes (insecticide, fongicide, herbicide
), la consommation de CO2 de la production

LOGO MPS
Logo MPS, crédit photo: my-mps.com
  • PEFC : Le Label PEFC garantit au consommateur que le produit qu’il achĂšte est issu de sources responsables et qu’à travers son acte d’achat, il participe Ă  la gestion durable des forĂȘts.
Labels FSC et PEFC forĂȘts durables
Logos PEFC FSC
  • Agriculture Biologique : permet d’identifier les produits issus de l’Agriculture Biologique
Label d'agriculture biologique
Label d’agriculture biologique

NĂ©anmoins, mĂȘme si un sapin bio est sur le papier meilleur qu’un sapin aspergĂ© de pesticides, c’est aussi un sapin cultivĂ© en monoculture.

Choisir un sapin en pot

Pour diminuer l’impact environnemental d’un sapin naturel, vous pouvez l’acheter en pot afin de le replanter ou bien le louer en pot. Cependant, vous ne pourrez pas le conserver Ă  l’intĂ©rieur de votre foyer, les tempĂ©ratures Ă©tant trop Ă©levĂ©es pour ce conifĂšre.
Une fois les fĂȘtes passĂ©es, vous pourrez replanter votre sapin dans le jardin. Attention ! Les sapins peuvent atteindre 60 m ! Ne le replantez pas dans la nature n’importe oĂč non plus. Si vous le replantez dans un Ă©cosystĂšme qui n’est pas le sien, vous perturberez complĂštement l’équilibre local.

Que faire de son sapin naturel ?

Quand on pense aux vĂ©gĂ©taux, beaucoup se disent qu’il n’y a pas d’impact puisque c’est « naturel Â» et donc biodĂ©gradable.
C’est vrai sur le principe. Seulement, beaucoup de sapins ne sont pas encore rĂ©coltĂ©s correctement Ă  des fins de revalorisation et finissent tout bonnement incinĂ©rĂ©s produisant encore plus de CO2 .

De mĂȘme un sapin floquĂ©, Ă©quipĂ© de neige artificielle ou dont les Ă©pines ont Ă©tĂ© colorĂ©es ne peut pas ĂȘtre recyclĂ©.

Enfin, pour disposer correctement de ce dĂ©chet, rapprochez-vous des collectes locales. Une tonne de sapins permet de produire 300 Ă  400 kg de compost (si le sapin est bio svp) 6 ! Cela permet de crĂ©er un engrais naturel facilement.

Le sapin artificiel vs naturel

Le sapin artificiel vs naturel
Le sapin artificiel Ă©met 8.1 kg de CO2 par an

Dans le débat sapin artificiel vs naturel, beaucoup désignent le premier comme le mauvais élÚve.

Les Ă©missions de CO2 Ă©mises par un sapin artificiel ramenĂ©es sur 1 an s’élĂšvent Ă  environ 8.1 kg de CO2 par an. Ainsi, le sapin artificiel a Ă  premiĂšre vue un impact 3 fois plus important sur le rĂ©chauffement climatique que le sapin naturel2.  
 
Pour autant, peut-on conclure aussi rapidement ?

Le sapin made in China

Les sapins artificiels viennent quasiment tous d’Asie et en particulier de Chine. D’aprĂšs l’étude approfondie d’Ellipsos, la grande partie des impacts environnementaux du sapin artificiel intervient au moment de la production. Cela comprend la fabrication et l’apport en matiĂšres premiĂšres.

Le facteur 3 entre le sapin artificiel vs naturel, s’explique notamment par les matĂ©riaux nĂ©cessaires Ă  sa fabrication. Les sapins artificiels sont fabriquĂ©s en plastique et mĂ©tal (pour la structure). Le plastique est issu de l’industrie pĂ©trochimique et donc du pĂ©trole, une Ă©nergie fossile. Et pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraĂźtre, ce n’est pas le plastique qui est responsable de la plus grande quantitĂ© d’émissions de CO2 dans la fabrication d’un sapin. En effet, si on compte, les branches, les supports, le socle et le tronc, c’est bien l’utilisation d’acier qui pose problĂšme. En effet, mĂȘme si l’acier est en gĂ©nĂ©ral recyclĂ© Ă  20 % 2, l’extraction de minerais pour le fabriquer coĂ»te beaucoup en ressources et en Ă©missions carbone.

De plus, beaucoup de sapins artificiels sont maintenant floquĂ©s avec de la neige artificielle ou bien colorĂ©s. Tout comme le sapin naturel, cela est juste toxique et empĂȘche toute forme de revalorisation.

Cependant, comme Ă©voquĂ© plus haut, c’est encore le trajet maison magasin de sapins qui coĂ»te le plus cher dans les transports. Le transport Chine Europe est presque nĂ©gligeable puisqu’ils les Ă©missions sont divisĂ©es par le nombre Ă©levĂ© d’unitĂ©s transportĂ©es.

Sapin artificiel vs naturel, un Ă©quilibre ?

Bilan sapin artificiel vs naturel
Comparaison impact environnemental du sapin artificiel vs naturel en fonction du climat, des ressources, de la santé humaine et de la biodiversité. Source: Comparative life cycle assessment (LCA) of artificial vs natural christmas tree , Sylvain Couillard et al. 2009

MĂȘme si le sapin artificiel n’utilise pas de pesticides et a au final un faible impact sur la biodiversitĂ©, au regard du changement climatique et de l’épuisement des ressources, il reste le mauvais Ă©lĂšve
 Cependant, est-il possible d’inverser la tendance en rentabilisant l’achat d’un sapin artificiel ?

En moyenne les foyers gardent leur sapin artificiel 6 ans. Or, s’ils Ă©taient gardĂ©s plus longtemps, les sapins artificiels pourraient devenir une meilleure solution que le sapin naturel. Au regard du changement climatique, il a Ă©tĂ© estimĂ© qu’il faudrait 20 ans d’utilisation avant que le sapin artificiel devienne une solution moins polluante que le sapin naturel 2. De mĂȘme, un consommateur aurait besoin de garder son sapin artificiel environ 23 ans pour l’épuisement des ressources afin d’ĂȘtre Ă©quivalent Ă  un sapin naturel achetĂ© chaque annĂ©e 2. Ces chiffres restent des moyennes, si on prend chaque impact au cas par cas, c’est l’extraction de minerais qui remporte la palme d’or. Il faudrait alors garder son sapin 48 ans avant que son impact environnemental ne soit le mĂȘme qu’un sapin naturel neuf chaque annĂ©e 2 !

Graphique impact réchauffement climatique sapin artificiel vs naturel
Impact sur le changement climatique dans le temps, sapin artificiel vs naturel. 20 ans sont nécessaires pour que le sapin artificiel devienne moins polluant. Source: Comparative life cycle assessment (LCA) of artificial vs natural christmas tree , Sylvain Couillard et al. 2009

Grosso modo, si on ne garde pas son sapin artificiel au moins une vingtaine d’annĂ©es, ce n’est pas une solution plus Ă©cologique ou meilleure pour l’environnement. Peut-ĂȘtre que l’acheter d’occasion et le redonner Ă  un autre utilisateur quand vous n’en voulez plus peut ĂȘtre une solution. Cela permet de ne pas se le coltiner 25 ans


Il est intĂ©ressant de noter qu’en termes d’impacts sur la santĂ© humaine, le dĂ©bat sapin artificiel vs naturel n’a pas de vainqueur puisque pour un sapin non labellisĂ© c’est Ă©quivalent.

Les alternatives aux sapins de Noël

AprĂšs avoir menĂ© l’enquĂȘte sapin artificiel vs naturel, il semblerait que chaque solution ait de gros dĂ©savantages pour l’environnement. Ce qui est bien, c’est qu’il existe des alternatives vraiment Ă©cologiques pour un sapin de NoĂ«l sans impact !

Ne pas faire de sapin de Noël

On vous prĂ©sente la mĂ©thode un peu radicale mais pas si insensĂ©e qu’elle n’y parait. C’est vrai, quand on y pense, si vous ne passez pas les fĂȘtes de NoĂ«l chez vous, est-ce bien nĂ©cessaire ? Posez vous Ă©galement la question de la signification d’un sapin pour vous. En avez-vous vraiment besoin ? Quand on pense Ă  tous les impacts dramatiques sur l’environnement et le peu de temps qu’on garde un sapin, est-ce bien nĂ©cessaire ? Si c’est indispensable pour se mettre dans une ambiance chaleureuse, pas de panique, on a d’autres solutions !

DĂ©corer ses plantes

A dĂ©faut d’un sapin, vous avez bien une plante verte ou de la vĂ©gĂ©tation dans votre jardin ? Alors, pourquoi ne pas les dĂ©corer eux ? Le sapin est inscrit dans les mƓurs collectives et pourtant on pourrait aussi bien dĂ©corer un pommier ou une haie. Par exemple, il n’y a pas de sapin de NoĂ«l Ă  Madagascar. D’ailleurs dĂ©couvrez la tradition qu’ils ont Ă  la place, ici.

Fabriquer un sapin de Noël DIY

C’est la solution que nous avons choisi d’adopter cette annĂ©e et pour tous les NoĂ«ls Ă  venir ! Pour nous (et ça ne tient qu’à nous), la pĂ©riode des fĂȘtes est importante, et sans sapin ça n’a pas la mĂȘme saveur. Exit le sapin naturel qu’on garde 2 semaines ou le sapin artificiel qu’il faudra garder 20 ans.
Avec un peu d’imagination, de rĂ©cup et de bricolage, il est possible de fabriquer soi-mĂȘme un sapin.

Voici quelques exemples de sapins 100 % rĂ©cup et 0 dĂ©chet :

  • Un sapin suspendu en branches :
sapin diy en branches
Crédit photo: espritcabane.com
  • Le sapin tout en carton :
sapin diy en carton
Crédit photo: archzine.fr
  • RĂ©utiliser une palette en bois pour faire un sapin :
Les autres lecteurs ont aussi aimĂ© :  Tuto comment fabriquer un ange de NoĂ«l en corde sisal

Nous avons rĂ©alisĂ© un tuto DIY pour faire un sapin en bois de palette ou de rĂ©cup dans un autre article. DĂ©couvrez-y comment faire vous mĂȘme un sapin Ă©colo !

décoration de noël zéro déchet sapin
Sapin de Noël en bois de récup DIY
  • Une pile de livres comme sapin:
sapin diy en livres
Crédit photo: curiocity.fr

En rĂ©sumĂ©, sapin artificiel vs naturel lequel choisir ?

Alors Ă  votre avis, sapin artificiel vs naturel, lequel on choisit ? AprĂšs cet article, pas si facile de rĂ©pondre ! D’une part, il est clair que le sapin naturel est une meilleure option que le sapin artificiel, en particulier par rapport Ă  l’impact sur le climat et l’épuisement des ressources. En revanche, la monoculture du sapin naturel est aussi une catastrophe pour la biodiversitĂ© (mĂȘme en bio). D’autre part, si vous gardez votre sapin artificiel plus de 20 ans, vous rĂ©duisez de façon importante son impact environnemental. Pour nous ça revient quand mĂȘme Ă  se dire « qui est le moins pire ? Â». Or, ce n’est pas vraiment Ă©cologique comme raisonnement. C’est pour ça, qu’on vous encourage vivement, Ă  choisir une alternative au sapin de NoĂ«l đŸ˜‰.

Qu’avez-vous choisi comme sapin cette annĂ©e ?

On vous dit Ă  trĂšs vite pour une nouvelle case du calendrier de l’avent digital des Écolos Imparfaits đŸ˜Š.

Pour suivre cet Ă©vĂšnement et ne rien rater de notre calendrier de l’avent digital Ă©cologique, nous vous invitons Ă  :

Nos Sources

  1. Etude Kantar, achat des sapins pour les fĂȘtes de noĂ«l, 2019
  2. Comparative life cycle assessment (LCA) of artificial vs natural christmas tree , Sylvain Couillard et al. 2009
  3. Le sapin de NoĂ«l, toute une histoire, MinistĂšre de l’agriculture et de l’alimentation, 2020
  4. Comment choisir un sapin de Noël écologique, Actu Environnement, 2019
  5. Sapins de NoĂ«l : excĂ©dĂ© par les pesticides, il a tirĂ© au fusil sur une cuve d’épandage, Reporterre, 2019
  6. Que deviennent les sapins de NoĂ«l aprĂšs les fĂȘtes ? MinistĂšre de l’agriculture et de l’alimentation, 2020

Si vous avez aimĂ© ce contenu, vous ĂȘtes libre de le partager ! :)

Laisser un commentaire